Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ALIMENTATION

J'irai revoir ma Gourmandie

20/12/2002

La Normandie lance un label, la Gourmandie, pour fédérer ses produits agroalimentaires. Une façon de s'approprier le thème de la gourmandise face à la concurrence française et européenne.

La Haute et la Basse-Normandie arriveront peut-être un jour à ne former qu'une seule région. En attendant, la Normandie s'est déjà unifiée autour de ses filières agroalimentaires. L'Institut régional de la qualité agroalimentaire (Irqua) de Normandie, un organisme indépendant qui représente les différentes interprofessions, vient de créer un nouveau label, la Gourmandie, pour fédérer l'ensemble des produits locaux. L'agence Venise a conçu une campagne de publicité représentant la Gourmandie en pays de cocagne où les rivières sont faites de lait, les forêts de carottes et les maisons de biscuits. Ces visuels de conte de fées sont signés du photographe allemand Thomas Herbrich.« L'image de la Normandie est très liée au cidre, au camembert, aux vaches dans les prés,relève Jacques Chevalier, le président de l'Irqua, qui dépense 1,5 million d'euros en communication.Pourtant, c'est aussi une région productrice d'huîtres, de moules, de viande et de légumes. Le label a vocation à estampiller tout ce qui se fait de bon en Normandie. »

300 à 400 produits labellisés à terme

Les objectifs sont multiples. Dans la guéguerre que se livrent la Bretagne et la Normandie, cette dernière veut mettre en avant ses ressources maritimes et son environnement préservé. Le label permet aussi d'identifier des produits qui ne disposent pas d'appellation d'origine contrôlée et ceux qui veulent éviter la paperasserie des demandes d'agrément. La Gourmandie est en effet délivrée en fonction de critères souples validés par des tests consommateurs. Surtout, la nouvelle marque permet de contourner la législation européenne qui prévoit d'interdire l'indication de l'origine des produits en dehors d'une AOP (appellation d'origine protégée). En revanche, elle risque d'ajouter un message de plus sur des packagings déjà chargés.« Mais, en multipliant les sigles, on augmente les possibilités de déclencher l'achat,justifie Jacques Chevalier.Les consommateurs réagissent différemment à certains logos. »

La Gourmandie garantit déjà une trentaine de produits, dont le cidre du Mont-Saint-Michel et les biscuits de l'Abbaye. L'Irqua espère atteindre trois cents à quatre cents labellisés. La campagne de Venise, visible en presse régionale (Paris Normandie, Ouest France), culminera en affichage 4x3 à l'occasion du Salon de l'agriculture à Paris, en février prochain, dont la Normandie sera l'invitée d'honneur. L'agence de publicité, préférée à Publicis Étoile et Saatchi&Saatchi Valeur publique, a également créé le logo inspiré des armoiries de la région. Hasard ou pas, le léopard qui se lèche les babines a un petit air de camembert Coeur de lion...

Envoyer par mail un article

J'irai revoir ma Gourmandie

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies