Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ÉVÉNEMENTIEL

La GayPride en mal de sponsors

19/06/1998

L'édition 1998 de la GayPride, organisée en pleine Coupe du monde et fête de la Musique, n'a pas séduit les entreprises.

Le succès de l'Europride Paris 97 semble lointain. La journée de la GayPride, qui se tiendra à Paris le 20juin, n'en a pas retiré tous les bénéfices. Le grand rendez-vous de la communauté homosexuelle est, cette année, condamné au régime sec. Les associations préfèrent parler d'une manifestation«plus militante que festive».La Sofiged, société organisatrice, a eu tant de mal à trouver des partenaires qu'elle a dû réviser son programme à la baisse. Avec un budget de quelques dizaines de milliers de francs, les organisateurs sont loin des 2MF récoltés auprès des sponsors de l'Europride. La Coupe du monde y est pour beaucoup.

Des logiques opposées

À en croire Charles Myara, président de la Sofiged, les annonceurs se sont trouvés devant deux logiques marketing inconciliables.«Cette année, nous n'intéressons personne,regrette-t-il.Partenaire de l'Europride, la bière 1664, par exemple, nous a fait comprendre qu'au moment de la Coupe du monde, il n'était pas judicieux d'associer son produit aux pédés.»Avis, la SNCF et la RATP, sponsors l'an passé, ont justifié leur retrait pour des raisons de logistique. Preuve de leur bonne foi, ils ont assuré qu'ils seraient là en 1999. La Sofiged a aussi connu quelques soucis avecLibération. «Le projet que nous avions avec la régie deLibépour réaliser un 48pages sur la GayPride a été abandonné du jour au lendemain, apparemment pour des raisons de conflits entre le service publicité, initiateur du projet, et la rédaction»,assure Charles Myara. ÀLibération,on invoque les dissensions entre les associations et la proximité de la fête de la Musique. Charles Myara, pragmatique, invite la communauté gay à revenir sur terre:«Les annonceurs sont conscients que les homosexuels sont surconsommateurs, mais il ne faut pas oublier qu'ils ne représentent que 7% de la population».Infonie, la société de télématique Connection, Le Queen, le Gibus, MCM, Voltage FM et le magazineSevensoutiendront cependant l'événement.

Envoyer par mail un article

La GayPride en mal de sponsors

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.