MARKETING COMMUNICATION MEDIAS
Marques
Agences
Médias

Date de parution :




-- Sélectionnez --
-- Sélectionnez --
Agriculture jardinage
Alimentation
Ameublement décoration
Annonces légales
Appareils ménagers
Audiovisuel photo cinéma
Automobile transport
Batiment travaux publics
Boissons
Corporate
Culture & loisirs
Distribution
Edition
Energie
Enseignement formation
Entretien
Ets financiers assurance
Habillement accessoires textile
Hygiene beauté
Immobilier
Industrie
Information Media
Informatique bureautique
Organismes humanitaires
Parrainage associatif
Publicités diverses
Publicité financière
Santé
Services
Telecommunications
Voyage tourisme

Plan de la rubrique Marques
Voir les dossiers Marques
Votre Flux Rss Stratégies Marques

Nestlé et les assureurs contre l'obésité

INTÉRÊT GÉNÉRAL

15/01/2004 -

Un programme contre l'obésité des enfants lancé dans dix villes est l'occasion pour Nestlé et l'association Assureurs, prévention, santé de soigner leur image.

Plus de 10 % des petits Français sont obèses. La situation des États-Unis, où 14 % des enfants souffrent de cette pathologie, est désormais à portée de fourchette. Le problème n'est pas encore devenu une priorité nationale, même s'il coûte chaque année à la collectivité plus de 2,5 milliards d'euros en dépenses de santé. Toutefois, l'heure est à la prise de conscience. L'opération « Ensemble prévenons l'obésité des enfants » (Epode) est exemplaire en la matière. En 1992, l'Observatoire des habitudes alimentaires et du poids (Ohap), fondé par des élus, des enseignants et des chercheurs, lançait une expérience unique au monde : l'étude Fleurbaix-Laventie Ville Santé, du nom de deux villes du Nord de la France ayant entrepris de mener pendant cinq ans une action pédagogique d'information nutritionnelle auprès des enfants.

« Le résultat a été plus que probant, puisque la prise de poids moyenne des enfants de Fleurbaix et Laventie a été stable pendant cette période, alors que celle des autres enfants de la région Nord-Pas-de-Calais était multipliée par deux »,note le docteur Jean-Michel Borys, coordinateur national de la campagne Epode.

Retombées presse

Fort de ce succès qui a permis par ricochet de modifier les habitudes alimentaires de l'ensemble de la population, l'Ohap a décidé de passer la vitesse supérieure. À la demande d'élus locaux, le programme vient d'être lancé dans dix villes de France (Asnières, Beauvais, Béziers, Évreux, Mézieux, Roubaix, Royan, Saint-Jean, Thiers et Vitray). L'initiative, dont la communication est gérée par Protéines, s'appuie sur deux partenaires privés : Nestlé (déjà présent lors du test de Fleurbaix et Laventie) et l'association Assureurs, prévention, santé (APS). Chacun y contribuera à hauteur de 250 000 euros par an pendant cinq ans, soit la moitié du coût total de l'opération. Le reste est à la charge des collectivités.

« Epode fait partie de notre démarche globale, consistant à intégrer la nutrition à tous les niveaux d'élaboration de la qualité de nos produits »,explique Simone Prigent, responsable nutrition de Nestlé France.« Pour les assureurs, qui n'ont jamais réussi à avoir une image positive, Epode est un moyen de montrer leur engagement citoyen »,ajoute Alexis Lehmann, le président d'APS. Tenus par une charte leur interdisant toute exploitation commerciale de ce partenariat, les deux « mécènes » comptent beaucoup sur les retombées presse pour soigner leur image.


Information traitée dans Stratégies Magazine n°1309

Sur le même sujet :
Findus espionne nos assiettes
Fin mars et pendant une semaine entière, l'ensemble du service marketing de Findus sera rivé devant des écrans de télévision. Au programme : immersion totale dans...
Nestlé a mis ses salariés au régime
Lancé en février 2005, le dispositif Bien-être leur propose de mieux gérer leur alimentation et leur santé physique. Un an plus tard, le bilan de l'opération reste...
L'autorégulation cède du terrain sous la pression réglementaire
Environnement et obésité : deux sujets dans l'air du temps qui ont refait surface ces derniers jours, avec à nouveau la publicité en ligne de mire....
Le péril gros
Pour lutter contre l'obésité, l'élu PS souhaite interdire leur diffusion dans ce type d'émissions. Les quatre amendements qu'il a présentés ont été rejetés au...
Roche la joue fine sur l'obésité
Alerter le grand public sur une cause de santé pour mieux vendre par la suite un médicament, les laboratoires pharmaceutiques sont de fervents adeptes de cette...

Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

STRATEGIES SUMMIT
Annuaires professionnels en ligne

STRATEGIES SERVICES