Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

produit

Armor Lux cultive sa fibre équitable

28/04/2005

L'enseigne bretonne s'apprête à lancer un label de commerce équitable. Et espère en faire un avantage concurrentiel sur un marché de plus en plus tendu.

Ringarde, Armor Lux ? L'entreprise bretonne vient de signer le contrat du siècle : elle habillera tous les postiers de France pendant cinq ans. Mieux, l'enseigne lancera en exclusivité en mai sur le site Web de la Camif, puis en juin dans sa quinzaine de magasins 60 000 pièces pas comme les autres, car fabriquées avec du coton issu du commerce équitable. Armor Lux arborera donc un label qui jusqu'ici s'appliquait essentiellement à l'alimentation.

Étape charnière

Le coton équitable deviendrait-il tendance ? Quelque 200 000 T-shirts « équitables » seront proposés prochainement sur le site Web de La Redoute. Mais Armor Lux fait figure de pionnier. Lorsque l'association Max Havelaar lance son opération « coton équitable » en 2004, seules huit entreprises répondent présent. Armor Lux achète alors 20 tonnes de coton équitable malien. Que promet Max Havelaar ? Un prix d'achat minimum quel que soit le cours mondial du coton ainsi que des primes de développement permettant aux producteurs d'améliorer leurs conditions de vie.

Pour l'entreprise quimpéroise, cette initiative intervient à une étape charnière de son développement. Depuis 1993, année où elle est rachetée par Jean-Guy Le Floc'h et Michel Gueguen, Armor Lux connaît un essor sans précédent grâce à la croissance externe. En dix ans, elle a avalé Guy de Bérac, société spécialisée dans le pull pour hommes, Bermudes, qui lui permet d'acquérir un savoir-faire dans le vêtement technique, ou encore Diftex, un spécialiste du pull de mer.

Dans un contexte de concurrence accrue dans le textile, et avec la fin des quotas d'importation en provenance de Chine, le coton équitable pourrait devenir un avantage concurrentiel pour Armor Lux, qui a choisi de conserver l'essentiel de sa production en France. L'entreprise accepte certes de payer son coton équitable 20 % plus cher. Mais comme la matière première ne représente que 15 % du coût d'un vêtement, le prix final ne sera que de 5 à 10 % plus cher (autour de 39 euros le T-shirt).« Il faut que le produit soit plus cher pour que le consommateur comprenne notre démarche et ses conséquences »,lance Grégoire Guyon, directeur de la communication.

Envoyer par mail un article

Armor Lux cultive sa fibre équitable

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.