Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Fabienne Allard

25/09/1998

Directrice de marque pour l'international chez Vittel, Fabienne Allard explique l'enjeu de la campagne estivale de Vittel, signée Publicis Conseil. Sur fond de marché en croissance, mais soumis à une vive concurrence.

Quel brief avez-vous présenté à Publicis Conseil? Fabienne Allard. Un brief assez simple. Nous avons demandé à l'agence une campagne donnant envie de boire à un moment où il fait chaud. Il est nécessaire de rester présent à l'esprit des consommateurs dans une période où la communication du secteur boisson est importante. L'agence devait reprendre notre signature lancée en 1996: «Pour les athlètes du quotidien». Nous lui avions aussi demandé d'utiliser l'affichage, qui permet de suivre les consommateurs sur leur lieu de vacances, grâce aux réseaux côtiers de mieux en mieux structurés. Enfin, elle devait mettre l'accent sur le bénéfice produit, le calcium. Depuis quand communiquez-vous sur le calcium? F.A. Vittel a toujours communiqué sur la vitalité, et, comme l'ensemble des eaux minérales, sur le bénéfice santé. Jusque dans les années 80, on parlait d'élimination. Depuis 1996, nous mettons en avant le calcium. Pourquoi ce tournant? F.A. Les eaux minérales doivent faire face à une concurrence accrue des marques «premier prix» ou des marques distributeurs. Il faut argumenter pour justifier la différence de prix et expliquer nos caractéristiques. Quel a été l'impact de cette campagne sur vos ventes? F.A. L'été est favorable à une plus grande consommation d'eau. Celle-ci peut alors augmenter de 8 à 10%. Cet été, le mauvais temps était malheureusement au rendez-vous. Mais, grâce à cette campagne, nous avons moins subi de baisse de volume que l'ensemble du marché. Nous sommes donc plutôt satisfaits. Quelle position occupe Vittel en France? F.A. Avec 10% de parts de marché, nous occupons la troisième place du secteur en circuit alimentaire. Nos concurrents, Evian, Contrex et Volvic, se situent entre 9 et 14%. Le secteur de l'eau en bouteille connaît une croissance de 6%, mais ce sont surtout les marques «premier prix» qui tirent le marché. Entretien: D.M.

Envoyer par mail un article

Fabienne Allard

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies