Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CAMPAGNE

Perrier Vittel : un discours très dilué

09/10/1998

À trop chercher le consensus, la première campagne institutionnelle de Perrier Vittel signée Loeb & Associés manque d'aspérités.

Le numéro un mondial de l'eau, Perrier Vittel, s'offre avec l'agence Loeb&Associés (groupe Publicis) sa première campagne multimarque. Construite autour du thème de la confiance et du concept «L'eau, les yeux fermés», elle met en avant la promesse de qualité et de sécurité des six principales marques de la filiale de Nestlé que sont Contrex, Hépar, Perrier, Quézac, Valvert et Vittel. Cet engagement, traduit par la signature «Le meilleur de l'eau pour le meilleur de la vie», emprunte le visage d'une petite fille buvant un verre d'eau les yeux bandés. Le spot, réalisé par Claire Denis et produit par Brigade légère, est à l'écran jusqu'au 18octobre. Il est accompagné d'annonces dans quatorze titres jusqu'à fin novembre. Les produits ont été marqués d'un sigle en forme de goutte d'eau, signé «Le meilleur de la vie». Des PLV et des coupons promotionnels adressés à un million et demi de foyers complètent le dispositif. Une fois post-testée par Ipsos, la campagne pourrait être reconduite en 1999. Pour Perrier Vittel, qui s'était déjà engagé en 1994 dans un programme pédagogique sur la qualité de ses eaux, baptisé Minéralix, cette campagne correspond à une montée en puissance de son discours de marque. Pourtant, les consommateurs n'en retiendront sans doute guère plus que l'appartenance au même groupe de Contrex, Hépar, Perrier, Quézac, Valvert et Vittel. Loeb&Associés s'exprime d'une voix trop neutre sur ces différentes marques, ici réunies autour des notions, un peu vagues, d'exigence et de qualité.

Une mise en place difficile

L'enseigne a pourtant bataillé dur pour décrocher cette campagne générique. Elle s'est attelée à la compétition dès décembre 1997, pour être choisie en janvier dernier. Près de dix mois ont ensuite été nécessaires pour mûrir cette prise de parole collégiale dont chacune des composantes devait être validée par six groupes de travail chez Perrier Vittel. Cela n'a pas évité les pièges qui attendent les collectives. Dommage pour un budget estimé à 5% du total des dépenses publicitaires des marques concernées.

Envoyer par mail un article

Perrier Vittel : un discours très dilué

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.