Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Sponsoring

Comment Zidane a rebondi sur le Mondial

09/10/1998

L'effet Mondial est en passe de transformer Zizou en fils de pub. Même si, avec ses agents, il sélectionne de plus en plus sévèrement ses partenaires.

En récompense de leur victoire au Mondial, les joueurs de l'Équipe de France ont empoché entre 2,5 et 3millions de francs chacun. Un joli pactole alimenté essentiellement par quelque trente partenaires recrutés par Jean-Claude Darmon, le «grand argentier du football français», qui ont versé chacun entre 1 et 15millions de francs pour s'associer aux Tricolores. Mais pour les Bleus, cette manne n'est pas une fin en soi, les bonnes affaires ne faisant même que commencer. Car la fièvre qui a enflammé la France pendant l'été a contaminé les annonceurs. Tous - ou presque - réclament aujourd'hui les héros. Et surtout Zinedine Zidane, le plus sollicité de la bande. Depuis ses deux buts marqués en finale, le timide Zizou est même devenu un véritable phénomène de société, le trait d'union entre les générations, les cultures, les religions... et donc un vecteur de communication hors du commun pour les annonceurs. Les premiers à s'intéresser au joueur sont en prise directe avec le sport, comme le bouquet satellite TPS, qui a engagé le meneur de jeu de la Juventus de Turin pour promouvoir ses soirées de Ligue des champions.«La Juve est l'une des équipes leaders de cette compétition,explique Philippe Bony, directeur général de TPS.Le choix de Zidane, qui évolue dans cette équipe et dont la notoriété est mondiale, s'est naturellement imposé.»D'autant que l'image de Zizou reste unique.«Zidane, c'est le travail, la persévérance, la modestie et le talent réunis,poursuit Philippe Bony.Pour nous, sa discrétion est un atout. Les années 80 et leur esbroufe sont loin. Nous sommes entrés dans une période moins tape-à-l'oeil. La Coupe du monde a été un révélateur de ce changement. Car, avec Zidane, l'autre personnage mis en avant a été le modeste Aimé Jacquet. Aujourd'hui, c'est ça que le public attend. La grande force de Zidane est de s'inscrire dans cette tendance.»Zizou est d'ailleurs tellement «tendance» - à la une de tous les magazines de la presse people - qu'il croule sous les propositions. Adidas s'apprête ainsi à lancer une campagne mondiale autour du champion.«Au début de l'année prochaine, nous allons mettre en place un "plan Zidane" au niveau international,révèle Cédric Dufoix, directeur de la communication de la marque aux trois bandes.Car il est devenu un concept européen. Nous pensons même qu'il est le meilleur footballeur du monde. Nous allons donc prévoir beaucoup de choses avec lui.»Et investir énormément.«Adidas-France a un budget de communication de 80millions de francs. Plus du quart de cette somme sera consacré à ce plan Zidane...»Dans la foulée, Zizou est sur le point de s'engager«avec un groupe agro-alimentaire pour une campagne mondiale»,comme le révèle Patrick Givanovitch, patron de S2M (Sport Marketing Management), qui chasse les contrats de publicité pour une batterie de sportifs.«Avec son agent, Alain Migliaccio, nous sélectionnons les projets de très haut niveau.»En clair, ceux qui peuvent s'aligner sur la nouvelle cote du joueur.«Je ne vois pas pourquoi Ronaldo prend entre 150 et 250millions de francs de contrats publicitaires sur l'année, et pas Zidane qui a été le meilleur joueur du Mondial. Dorénavant, on va donc fixer des tickets d'entrée suffisamment élevés afin d'atteindre ces niveaux.»Les hommes d'affaires de Zizou ont d'ores et déjà des contacts plus qu'avancés avec une marque de textile et un horloger international. Mais pour convaincre Zidane, il ne suffit pas d'aligner les zéros.«Ce qui motive Zizou, ce n'est pas l'argent, mais d'être le plus tranquille possible,assure Alain Migliaccio.Il privilégie sa carrière. Il n'accepte donc que quelques offres très précises avec peu ou pas de déplacements et très peu de tournages. Dès lors, nous favorisons les très gros annonceurs. Mais même s'il y a beaucoup d'argent à prendre, il refuse fréquemment.»Les offres viennent de partout.«Il en tombe toutes les semaines»,annonce son agent. D'autant qu'il ne travaille pas uniquement avec Givanovitch, mais avec tous les «fournisseurs d'affaires». De fait, le joueur n'a pas de contrat d'exclusivité avec un agent marketing. Celui qui apporte une publicité prend sa commission. Le jeu est donc ouvert, mais jusqu'à une certain point seulement.«Zinedine ne sera jamais lié avec plus de six annonceurs par an,prévient son agent.Son métier c'est le foot, pas la pub. On ne peut pas continuellement être sur les plateaux et taper correctement dans un ballon. À un moment donné, il faut donc savoir dire non.»Pourtant, la tentation est grande.«Zidane peut facilement doubler ses revenus grâce à la pub,estime le patron de S2M, qui dit gérer l'image du champion du monde en ne retenant que «les entreprises qui amènent autant qu'elles prennent en l'associant à leurs campagnes.»Du donnant donnant en quelque sorte.

Envoyer par mail un article

Comment Zidane a rebondi sur le Mondial

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.