Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

MARKETING

Cegetel ne croit plus en Tam-Tam

30/10/1998

La filiale de Vivendi ne commercialise plus ses pagers Tam-Tam. France Télécom et Bouygues Telecom, eux, mettent les bouchées doubles.

Adieu Tam-Tam et ses pissotières en délire. Cegetel, la filiale du groupe Vivendi, met un terme à la commercialisation de ses pagers, ces récepteurs permettant de recevoir des messages écrits. Deux raisons sont mises en avant par l'opérateur. La première concerne l'essoufflement de l'activité. «Il s'est vendu cette année quatre fois moins de pagers qu'en 1997», indique Bernard Dodeman, directeur général de Tam-Tam, lancé en 1995. Principaux clients de la radiomessagerie, les 15-20ans se tournent vers les mobiles désormais utilisés par 9millions de Français, contre 2,3millions pour les pagers. «Plus abordables, les portables peuvent également recevoir des messages écrits et vibrer au lieu de sonner pendant les cours», explique Bernard Dodeman. La seconde raison concerne les coûts élevés des récepteurs. «La norme Ermès que nous utilisons induit des investissements trop coûteux», précise Bernard Dodeman. Si les pagers Tam-Tam sont retirés des boutiques, leurs 520000possesseurs actuels continueront à les utiliser. Jusqu'à quand? La stratégie de Cegetel consiste à«accompagner la migration vers les portables».Des messages par courrier et sur pagers proposeront aux clients des conditions préférentielles pour s'abonner à SFR. Parallèlement, une nouvelle offre, baptisée «Direct Live», est lancée en téléphonie mobile, à destination des jeunes. À la différence de Cegetel, Bouygues Telecom et France Télécom misent sur la radiomessagerie.

De nouvelles offres

Pour Bouygues Telecom (215000utilisateurs de Kobby), le ralentissement du mar- ché est dû au fort taux d'équipement. En utilisant la norme Flex en plus de la norme Ermès, l'opérateur va pouvoir baisser ses prix (490francs au lieu de 600francs) tout en proposant de nouveaux services, des informations en partenariat avec TF1 ou des messages préprogrammés. Un film télévision, signé Hémisphère droit et diffusé du 25novembre au 8décembre, illustrera cette offensive. À la même date, France Télécom, le leader du secteur avec 1,6million d'utilisateurs, lancera avec BDDP&Fils son offre «Tatoo messages compris» permettant de prépayer les messages reçus. Les pagers sont loin d'être enterrés.

Envoyer par mail un article

Cegetel ne croit plus en Tam-Tam

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.