Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Jacques Helleu au paradis

04/10/2007 - par Marie Maudieu, avec Pascale Caussat

Le directeur artistique des parfums et de l'horlogerie Chanel est mort le 28 septembre à Paris.

Ni communiqué officiel ni hommages tonitruants. La mort, le 28 septembre, de Jacques Helleu, directeur artistique de Chanel, lui ressemble. Élégant, discret, l'emblématique DA des parfums et de l'horlogerie Chanel a succombé à soixante-neuf ans des suites d'une longue maladie. Sophie Vergès, responsable du service de presse de Chanel Parfums, n'en revient pas : « Il y a huit jours, il était encore au bureau. Il a caché sa maladie jusqu'au bout. C'est son côté dandy. » Sa silhouette - col roulé de cachemire noir, cheveux blancs, yeux bleus - arpentait la maison de la rue Cambon, à Paris, depuis cinquante ans.

Chasseur d'émotions

C'est à dix-huit ans que Jacques ­Helleu est entré chez Chanel, engagé par Pierre Wertheimer qui lui confie cette mission : « Réglez les problèmes de goût. » A priori, rien que de très facile pour ce fils de bonne famille, petit-fils du peintre Paul Helleu, qui s'était lié à Coco Chanel à Deauville, et fils de Jean, qui créait des flacons et des emballages de parfums Chanel dans les années vingt. Dans le livre publié à l'occasion de ses quarante ans de maison (Jacques Helleu et Chanel, éd. La Martinière), cet amateur de peinture et de cinéma, fou d'automobiles, de locomotives, de voiliers et surtout de jolies femmes, se définissait volontiers comme « un capteur d'idées, un chasseur d'émotions ».

De Jacques Helleu, on retiendra la capacité à innover. À trente ans, il ­conçoit ses premières publicités. En 1987, il propulse Chanel dans l'univers de l'horlogerie, en dessinant la montre Première, puis la Mademoiselle, la Chocolat et surtout la J12, qui connaît un succès planétaire depuis 2000 et n'a plus quitté son poignet. Il a imprimé son style aux flacons de parfums, aux packagings des produits de soins, aux publicités, etc. On saluera aussi sa façon de travailler. « Assez solitaire, ­raconte Sophie Vergès. Il n'a jamais fait tester aucune campagne. » C'est qu'il savait s'entourer des meilleurs. Des photographes : Richard Avedon, David Bailey, Irving Penn, Joe Wright. Des réalisateurs : Ridley Scott, Jean-Paul Goude, Luc Besson, Baz Luhrmann, Roman Polanski. Des ambassadrices, surtout. Dans les années soixante, il a inventé les égéries : Catherine Deneuve, Carole Bouquet, Lauren Hutton, ­Candice Bergen, Ali McGraw, Vanessa Paradis, Nicole Kidman, Kate Moss, ou encore Keira Knightley, en qui il voyait « la réincarnation de Chanel ». Il y a quelques jours, il travaillait encore à une future campagne avec Natalia Vodianova.

Dans l'univers des parfums aux enjeux énormes, il savait qu'il n'avait pas le droit à l'erreur et disait simplement : « Je sais. » Il y a cinq ans, Coco Mademoiselle a été lancé sans film de publicité. C'est devenu le troisième parfum le plus vendu sur la planète. Dans le monde du luxe, Jacques Helleu était plus qu'un modèle à suivre : « C'était un maître, affirme Cyril Marin Le Quellec, directeur-conseil chez Publicis 133. Il avait un pied dans l'éternité, un pied dans la modernité. Quelle meilleure définition du luxe ? » Il sera difficile de lui succéder. Dans le milieu, le nom d'Hedi ­Slimane, ex-styliste de Dior Homme et très proche de Karl Lagerfeld, circule. « Il est trop tôt pour parler de la succession de Jacques Helleu, déclare Sophie Vergès. Mais la maison avait déjà commencé à y réfléchir. »

Envoyer par mail un article

Jacques Helleu au paradis

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W