Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

SPONSORING

La Route du rhum bouchonne

06/11/1998

Pas moins de trente-cinq bateaux vont, dimanche, prendre le départ de La Route du rhum, la transat en solitaire qui relie Saint-Malo à Pointe-À-Pitre. Il y a quatre ans, l'épreuve avait enregistré seulement vingt-quatre inscriptions. Les sponsors ne sont pas à égalité : certains vont profiter de l'engouement suscité par cette course, d'autres, paradoxalement, risquent d'en faire les frais. Sodebo, un fabricant de produits cuisinés, fait partie, à côté d'Aigle, de Damart, d'Éléphant bleu ou de Glénat, de ces néophytes venus tenter leur chance dans le monde de la voile. Pour passer d'un taux de notoriété spontanée proche de zéro à un score de 20%, Sodebo met 25millions de francs sur la table, avec un bateau à ses couleurs et un partenariat avec les émissions spéciales de France Télévision.«Nous nous félicitons de cet engouement,avance Patricia Brochard, directrice du marketing de Sodebo.L'événement sera mieux relayé par les télévisions et les radios.»Une meilleure couverture, peut-être plus d'audience: avec un peu de chance, personne ne ratera l'un des cent trente billboards que l'entreprise vendéenne a achetés. Même sans résultat sportif, l'opération se révèlera payante.

À pile ou face

Pour ceux qui n'ont pas investi autant dans l'exploitation de leur sponsoring, La Route du rhum va se jouer à pile ou face. Si leur bateau se classe dans les premiers, ce sera le jackpot. Sinon, ils auront toutes les chances de passer dans les oubliettes des médias. Damart a pris ce risque. Pour lancer «Nature et Liberté», son catalogue de plein air, la marque est devenue partenaire d'Aquitaine Innovations. Mais elle a seulement prévu de distribuer son catalogue aux visiteurs de passage sur son stand, à Saint-Malo. Une fois le départ donné, Damart, noyé dans la flotille des solitaires, pourrait passer inaperçu.«Nous n'avons pas une stratégie de notoriété,plaide Pascal Chartogne, directeur marketing produits,nous voulons surtout signer notre entrée sur le secteur de l'outdoor.»Le concurrent Somewhere, engagé actuellement dans l'Around Alone, un tour du monde en solitaire plus sélectif, n'a pas eu à gérer ces problèmes d'encombrement.

Envoyer par mail un article

La Route du rhum bouchonne

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.