Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

FINANCIÈRE

Une deuxième chance pour France Télécom

13/11/1998

Il y a ceux qui ont déjà saisi leur chance et ceux qui feraient bien de ne pas la manquer une seconde fois. C'est en gros la trame de la campagne qu'Alice a concoctée pour la seconde ouverture du capital de France Télécom qui doit se conclure le 26novembre. Une opération couplant cession de parts par l'État et augmentation de capital, mais qui est comparable par sa taille à celle d'octobre 1997 puisqu'elle porte sur plus de 50MdF. Bercy et France Télécom n'ont donc pas lésiné sur les moyens en investissant 120MF dans l'opération.

Deux spots de 45secondes

Alice a ouvert le feu à la TV le 8novembre avec deux spots de 45s («Une nouvelle chance» et «Les actionnaires» réalisés par Fabrice Carrazo), toujours sur les thèmes de l'évidence et de l'émotion développés lors de la précédente campagne avec la même signature: «France Télécom. L'an 2000, c'est vous, c'est nous». En soutien, des messages radio et trois annonces-presse agrémentées du numéro d'appel 1010 et de bons de réservation tenteront de présenter une offre quelque peu complexe. En effet, l'État et France Télécom ont adopté une nouvelle technique de placement - l'offre à prix ouvert (OPO) - censée être plus favorable aux actionnaires individuels. Mais l'essentiel de la communication technique sur le placement proprement dit reviendra aux réseaux bancaires, France Télécom se chargeant de présenter les avantages qu'il y a à acheter ses actions. Une tâche dévolue à Euro RSCG Omnium&Associés et ce depuis le 18septembre au travers d'une communication presse sur les «fondamentaux» de l'opérateur. La période de vente, qui a donc débuté le 9novembre, se focalise sur l'action, le système de réservation, les modalités d'une OPO... À noter enfin que l'interne n'a pas été oublié. Les titres détenus par les salariés devraient représenter 3,1% du capital de France Télécom aux termes de l'opération. Dans ce domaine, la communication a été confiée, comme l'an passé, à Altedia.

Envoyer par mail un article

Une deuxième chance pour France Télécom

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.