Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La « môme » Cotillard, une actrice bien entourée

13/03/2008 - par Anne-Lise Carlo

Son interprétation dans le film d'Olivier Dahan a enthousiasmé l'Amérique et son succès aux Oscars ne doit rien au hasard.

Marionne Cotillarde ». Le nom version américaine de la nouvelle étoile française d'Hollywood, ce ne pourrait être qu'une belle histoire de cinéma. Mais le succès du film La Môme et les récompenses obtenues par Marion Cotillard démontrent que cinéma et savoir-faire marketing ont beaucoup à voir. Dans la course victorieuse à l'Oscar, notamment, rien ne compte désormais plus qu'une « promotion marathon » réussie outre-Atlantique.

Bien sûr, il y a comme point de départ la performance de l'actrice, un argument de poids pour séduire les Américains friands de ces rôles « habités ». Bien inspiré, Picturehouse Entertainment, distributeur américain de La Môme, a entouré l'actrice française, qui est restée plusieurs mois à Los Angeles, d'une équipe de communicants, une démarche rare pour une actrice étrangère. L'attachée de presse Bryna Rifkin a géré les talk-shows, ­interviews et séances photo. Autre pygmalion : l'agent Hylda Queally, qui officie à la célèbre Creative Artists Agency (dont les clients sont George Clooney, Tom Cruise ou Julia Roberts). Cette agence de marketing intervient aussi dans le sport, la musique et crée du contenu pour les marques.

« Marion Cotillard appartient à cette génération d'acteurs qui a grandi avec les grosses promotions des superproductions américaines et qui, du coup, est décomplexée vis-à-vis du marketing », explique Vincent Fisher, patron en France de l'agence Glam Com. L'actrice s'est d'ailleurs laissé filmer par Bastien Duval, son ami et attaché de presse. Le documentaire Mon clown sera diffusé vendredi 14 mars sur Canal + après La Môme.

Parcours presque parfait

Le parcours de la « môme Cotillard » était donc parfait... jusqu'au lendemain des Oscars, où d'anciens propos de l'actrice sur les attentats du 11 septembre 2001 sont exhumés. Dans l'émission Paris dernière, elle émettait des doutes sur la version officielle des événements au nom de « la théorie du complot ». Une imprudence qui a obligé l'actrice à se fendre d'un communiqué d'excuses. Selon Tom O'Neil, éditorialiste de The Enveloppe, supplément culture du Los Angeles Times, si ces propos avaient été connus avant la cérémonie, elle « aurait probablement perdu l'Oscar ». Mais Franck Hocquemiller, PDG de VIP Consulting, n'est pas inquiet : « Si demain, elle ne devient pas l'égérie d'une grande marque de luxe, je serais très étonné. »

Envoyer par mail un article

La « môme » Cotillard, une actrice bien entourée

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies