Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Un budget publicitaire en hausse de 10%

30/01/1998

Ancien président directeur général de Campbell Distillers à Londres, une filiale de Pernod Ricard, Georges Nectoux a pris la présidence de Ricard SA en février 1995. Après un recul des ventes en 1997, imputable pour partie à l'augmenta- tion des taxes sur les alcools, Georges Nectoux, cinquante-quatre ans, table sur la relance.

Quelle est la part de la société Ricard dans le groupe Pernod Ricard? Georges Nectoux. La société Ricard, qui gère les différents produits du groupe Pernod-Ricard mais également ses propres marques comme Pacific ou Dubonnet, représente 15% des activités du groupe. Quelle est l'évolution de la consommation d'alcool anisé? G.N. La consommation est légèrement à la hausse si l'on ne tient pas compte de contraintes extérieures, comme le relèvement des droits sur les alcools. Les deux augmentations, survenues l'une en 1993, l'autre en 1996 ont eu des répercussions très négatives sur le marché. La dernière a même fait baisser de 2 à 3% le secteur. Une tendance malheureusement suivie par Ricard. La seule réaction possible est de multiplier les actions publipromotionnelles. Ce qui nous a fortement incités à augmenter de 10% nos budgets de promotion et de publicité. Que représente Ricard à l'exportation? G.N. Une bouteille de Ricard sur cinq est vendue à l'exportation, essentiellement en Europe et en Afrique. Notre stratégie de développement reste concentrée sur ces régions aux marchés très fragmentés. Bien que nous ne vendons que 20% de notre production à l'exportation, nous consacrons proportionnellement beaucoup plus de moyens à l'étranger qu'en France en dépenses de communication. Qu'est-ce que la société a gardé du volontarisme marketing de son fondateur? G.N. Nous avons essayé de garder les mêmes réflexes, dans les limites de la loi, bien entendu. Nos axes de communication restent identiques: une activité publipromotionnelle intense, une forte proximité avec le consommateur, la volonté de toucher tout le monde et l'implication directe des salariés. Globalement, cela se traduit par une augmentation régulière du coût de la communication, dont nous ne donnons pas le montant. Entretien: A.D.

Envoyer par mail un article

Un budget publicitaire en hausse de 10%

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.