Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'anti-Kookaï

11/12/1998

Avec Brut de Fabergé, l'homme sait séduire et résister aux femmes. Voilà la nouvelle leçon de choses qu'Ammirati Puris Lintas a imaginée pour son client. Drôle et original.

Après les singes d'Omo, Ammirati Puris Lintas s'attaque aux mantes religieuses pour Brut de Fabergé. Le script est simple: une mante religieuse femelle a visiblement repéré un mâle de la même espèce, perché à l'extrémité d'un brin d'herbe. Excitée d'avoir trouvé un amant et une proie, la belle s'approche, conquérante. Puis rideau. Les deux insectes sont hors champ. Le brin d'herbe ondule... Tout à coup, le bruit d'une gifle retentit et la femelle mante religieuse traverse l'écran en vol plané. Pas découragée pour deux sous, elle se remet sur pattes, pousse un petit cri ravi et repart à l'assaut du stoïque garçon... Ce n'est pas encore cette fois qu'il se laissera manger tout cru. Vous l'aurez compris, le but de la manoeuvre est d'attribuer à l'utilisateur de Brut de Fabergé des valeurs masculines et, surtout, la fierté d'être un homme. La marque va même plus loin, puisque l'agence Ammirati Puris Lintas se serait inspirée de l'ouvrage d'Élizabeth Badinter,XY,qui tend à démontrer que l'on ne naît pas homme, mais qu'on le devient... D'où les deux grandes idées du spot, «être un homme, ça se prouve» et «être un homme, c'est savoir résister à une femme». La transposition sur les mantes religieuses fonctionne ainsi parfaitement. Le mâle remporte tous les suffrages, car il parvient à séduire, naturellement, sans rien faire, et surtout il a suffisamment de caractère pour enfreindre une loi de la nature et sauver sa tête après l'amour. La femelle, quant à elle, est perçue comme une vamp, une dévoreuse, une dangereuse rivale qui reçoit une leçon bien méritée. Hommes et femmes y trouvent donc leur compte. Le film, réalisé par Steve Downer (production: Oxford Scientific Films), a été tourné en réel, en macrophotographie, et du coup le spectateur a le sentiment d'assister à la projection d'un documentaire animalier, du moins jusqu'à la chute. Tourné à la mi-novembre à Londres, ce 30secondes sera sur les écrans à partir du 15décembre. À voir et à revoir.

Envoyer par mail un article

L'anti-Kookaï

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies