Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Philippe Cavagna

15/01/1999

Chef de marque sur Kitekat (groupe Unisabi), Philippe Cavagna définit la cible concernée par les produits Kitekat et explique le territoire de communication de la marque.

À quelle catégorie de consommateurs s'adresse la marque Kitekat? Philippe Cavagna. Kitekat est la marque de la relation sereine entre le chat et son maître. Le chat est indépendant. Il vit sa vie de chat. Il n'est pas enfermé dans un appartement, il est libre et revient deux à trois fois par jour pour manger et donner de l'affection à son maître. Il n'est pas sous son emprise comme les chats de certains de nos concurrents. Dans cette relation, l'animal n'est ni un enfant ni un amoureux. Il est l'objet de moins de projections. Entre son maître et lui, il y a une compréhension mutuelle. Qui sont vos principaux concurrents? P.C. Parmi nos concurrents directs, il y a Felix, qui possède un territoire bien spécifique. Le chat est mis en scène dans une bande dessinée, noir et blanc, qui raconte les aventures de Felix. On trouve également Friskees, une marque historique sur le marché des petfoods. Elle travaille davantage le côté félin du chat. En revanche, Sheba et Gourmet ne ciblent pas les mêmes consommateurs que nous. Sheba, c'est la dévotion totale à son animal et Gourmet, c'est plutôt le chat star. Ces deux marques sont sur un segment haut de gamme. Les produits comme la communication sont plus sophistiqués. Et les prix des produits plus élevés. Quel est le territoire de communication de Kitekat? P.C. Contrairement à nos concurrents, nous ne faisons jamais de film produit, mais toujours des films génériques sur la marque. Depuis environ deux à trois ans, Kitekat est toujours représenté par deux chats emblématiques de la marque, l'un est roux, l'autre gris. Ce sont des chats copains qui habitent le même quartier. Ils font des bêtises, draguent les «minettes», prennent du bon temps et discutent de leurs problèmes de chats. L'un des deux est toutefois plus expérimenté que l'autre. À travers Kitekat, il éduque son petit copain. La marque s'exprime avec un ton jeune, léger, presque un langage d'adolescent. Ce film était destiné à imposer ce territoire de communication. Entretien: O.D.

Envoyer par mail un article

Philippe Cavagna

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.