Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

SPONSORING

Vélo: pas de chèque en blanc du Crédit Agricole

05/02/1999

Les scandales de dopage, qui secouent à intervalles réguliers le peloton cycliste, freinent les ardeurs des sponsors. Malgré tout, ceux qui sont déjà en place poursuivent leurs actions. C'est le cas du Crédit Agricole, qui présentait la semaine dernière son équipe, emmenée par Chris Boardman et Frédéric Moncassin. La banque connaîtra en 1999 sa première saison complète après avoir pris la suite, en août dernier, des assurances Gan sur les maillots de l'équipe de Roger Legeay.

Des contrôles à l'interne

L'engagement, signé avant les affaires du Tour de France, n'a pas été remis en cause.«Je me suis dit que nous n'avions pas de chance,reconnaît Jean Laurent, Dga du Crédit Agricole.Mais nous avons renouvelé notre confiance en Roger Legeay et travaillé avec lui pour mettre en place des procédures de contrôle interne.»La banque a d'ailleurs décidé d'y consacrer une partie de son budget global de 28,2millions de francs. Présents dans le peloton jusqu'à la fin 2001, les dirigeants du Crédit Agricole restent cependant attentifs au moindre dérapage.«Si cela ne se passe pas comme prévu, nous pourrions être amenés à revoir notre position,annonce Jean Laurent.Un cas positif peut être un signal fort.»Ces interrogations sont partagées par les sponsors des autres équipes cyclistes françaises.«Nous nous sommes posés la question de notre maintien,admet Bertrand de Gallé, Pdg de La Française des Jeux.Mais nous avons décidé de ne pas baisser les bras.»La société, qui pourrait prolonger son engagement jusqu'en 2001, débloque une enveloppe de 11MF consacrée à des actions de partenariats contre le dopage auprès des jeunes. Mais déjà s'annoncent d'autres soucis. Devant la crainte des contrôles douaniers, les équipes étrangères hésitent à s'aventurer dans l'Hexagone. Sans leurs vedettes, les épreuves françaises auront-elles encore un intérêt pour les spectateurs... et les sponsors?

Envoyer par mail un article

Vélo: pas de chèque en blanc du Crédit Agricole

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.