Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

À tomber raide

05/03/1999

Depuis le début du mois, l'héroïne de «Tomb Raider» est de retour dans de nouvelles aventures, très sexuelles, pour Seat. Coup de chaud en perspective.

Lara Croft, l'héroïne du jeu vidéo «Tomb Raider », revient dans de nouvelles aventures pour Seat. Sortant de l'eau façon Ursula Andress dansJames Bond contre Dr No,vêtue d'un Bikini des plus échancrés et munie d'un harpon, elle (le personnage a été créé par la société Core Design) s'avance sur la plage. Une chanson tirée des années soixante,«Tu peux, tu peux faire de moi ce que tu veux/Tu peux, tu peux rendre mon ciel lumineux»,rythme ses pas. Un homme est là, ébahi, il la regarde venir vers lui, rougit et s'enflamme presque. Lara le force alors à monter dans une Seat, elle branche la climatisation et ferme la porte. L'homme retrouve ses couleurs et la signature explique: «Nouvelle série climatisée Seat fresh, elle rafraîchit les hommes.» Bates signe ici son troisième film pour Seat.«Nous avons trouvé intéressant de faire évoluer le personnage de Lara,précise Franck Rey, directeur de création de l'agence.Nous souhaitions la sortir de son univers guerrier et mettre en avant sa féminité. En faire une femme sexy. Bien sûr, cela n'a pas été sans difficulté avec Eidos, la société qui distribue le jeu en France, qui a suivi de près le projet.»Pour les besoins du film, les mensurations de Lara, déjà plus que correctes, ont encore été retravaillées. Le tout donne un personnage fantasmagorique et un film drôle.«Lara reste néanmoins une guerrière, elle joue avec cet homme puisqu'elle l'oblige à monter dans la voiture,souligne de son côté Josep Soler, directeur marketing de Seat.Ce personnage plaît autant aux hommes qu'aux femmes. Chez celles-ci, c'est plus inattendu, mais elles apprécient le côté volontaire et fort du personnage.»La marque a choisi d'utiliser Lara Croft en 1998. Le premier film a été conçu par l'agence Callegari Berville, alors détentrice du budget. La marque cherchait un personnage, comédien ou sportif, pour rehausser son image encore trop liée à des qualités et des performances moyennes.«Nous voulions qu'il transmette des valeurs de technologie, de jeunesse»,reprend Josep Soler. De fait, Lara Croft correspond à la cible de Seat, plutôt jeune (18-35ans). Pourtant, malgré les très bons résultats de Lara, l'agence et l'annonceur réfléchissent actuellement à son avenir. Disparaîtra, disparaîtra pas?

Envoyer par mail un article

À tomber raide

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.