Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Voguer sur les mers et surfer sur le Net

07/05/1999

Fidèle à ses convictions, le très médiatique patron de Nouvelles Frontières est aussi un fidèle en amitié et en affaires...

Il y a vingt ans, vous avez confié la communication de votre entreprise à Pavloff&Associés. C'est votre agence intégrée? Jacques Maillot. Je n'ai pas d'accord d'exclusivité avec Michel Pavloff, mais j'ai un certain sens de la fidélité en amitié. Pour la petite histoire, nous étions dans la même classe de philo au lycée Michelet à Paris. Puis nous nous sommes perdus de vue et retrouvés: il voyageait avec Nouvelles Frontières et moi, je faisais de la publicité avec de très petits moyens. Je l'ai sollicité une première fois puis, après cette collaboration, je l'ai incité à monter sa propre agence. Je suis très satisfait de sa prestation. J'ai interrogé deux fois Séguéla sur le sujet: à chaque fois, il m'a répondu:«Je ne ferais pas mieux et ça te coûterait plus cher».Vous revendiquez la démocratisation du voyage, mais le marché tire les prix vers le bas sans s'embarrasser d'acte de foi. Comment voyez-vous par exemple l'arrivée des hard-discounters? J.M. Quand nous vendons un Paris-Tahiti à 4900F, ce sont des milliers de sièges que nous proposons à ce prix, au contraire des hard-discounters qui n'ont pas la force du stock. Ils ne me dérangent donc pas. Ensuite, vous avez raison, les prix bas procèdent d'une logique de marché et c'est bien comme cela. Nous avons d'ailleurs largement contribué à sa libéralisation en France avec l'Arrêt Nouvelles Frontières, rendu en 1985 par la Cour européenne de justice. Quels sont vos axes de développement pour le futur? J.M. Nous souhaitons développer tout ce qui touche au maritime. Après avoir réveillé le marché de la croisière qui dormait et vieillissait, nous envisageons d'acheter un bateau d'occasion, puis un neuf. Mais nous innovons aussi ailleurs, notamment sur Internet avec la vente aux enchères de voyage, une exclusivité européenne. Entretien: Éric Morel

Envoyer par mail un article

Voguer sur les mers et surfer sur le Net

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.