Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

...Anne-Marie Vandeputte

21/05/1999

Trente-trois ans, Flamande établie à Bruxelles, Anne-Marie Vandeputte ne fait rien comme les autres. Ses collègues réalisateurs ne rêvent que de long métrage? Elle, elle a d'abord commencé par le cinéma en devenant scénariste à dix-huit ans, puis en suivant une formation à Hollywood, et elle se sent très bien dans la publicité. Elle n'y est que depuis quatre ans, après avoir été repérée par des producteurs belges pour la bande-annonce d'un festival de théâtre. Aujourd'hui chez Banana Split pour l'international et chez Wanda pour la France, elle enchaîne avec gourmandise les spots. Dernier en date, Husqvarna, où l'on retrouve son humour assez particulier, légèrement absurde.

Ce genre de films, on peut les faire en 3D ou choisir de les tourner volontairement de façon plus cheap. C'est ce que nous avons fait, ils sont imparfaits et c'est pour ça qu'ils marchent. Ils sont plus drôles, plus humains aussi, ils ne disent jamais au public «Tiens, c'est maintenant qu'il faut rire». Par exemple, on a fait fabriquer un pull avec deux cols et les comédiens se sont glissés dedans. Ensuite, on leur a enfilé un grand tablier. Même le pack-shot, avec un petit panneau qui tourne dans l'herbe et une main qui l'arrête, a été réalisé dans cet esprit. Au total, j'ai tourné quatre films Husqvarna, dont trois devraient être diffusés cette année.» Dans la série de trois films pour les jeux Hasbro, j'ai mis en scène, à chaque fois, un groupe d'amis qui trouve un petit jeu à faire. Par exemple une fille, dans une cabine téléphonique, se met à dessiner. Ses deux copains qui l'attendent à l'extérieur comprennent qu'une voiture se fait enlever par la fourrière. En fait, c'est la leur. Le film jeu de construction se passe, lui, dans un musée d'art moderne.» C'est une sorte d'hommage ou de parodie dePulp Fiction.Le film marche très bien en Belgique car on y voit des Américains qui se fichent de nous parce qu'on met de la mayonnaise sur les frites et non pas du ketchup. En même temps, le film se moque d'eux car les Belges savent bien qu'aucun Américain ne sait où se trouve la Belgique.» Sans qu'il y ait des références directes à tel ou tel long métrage, les trois spots William Saurin reprennent des codes du cinéma classique. Le film avec un homme la tête dans un tonneau évoque une ambiance de polar, celui avec deux types qui attendent un bus rappelle plus Truffaut ou Godard. L'atmosphère est un peu mélancolique, mais pas trop, il fallait juste faire passer une émotion.»

Envoyer par mail un article

...Anne-Marie Vandeputte

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies