Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PUBLICITÉ

Sharp, toujours provocateur

11/06/1999

Chaque nouvel épisode de la saga Sharp est attendu avec impatience. Le dernier en date ne déçoit pas. Au menu, un cul de bus qui circule dans les rues de Paris depuis trois jours pour faire la promotion du nouveau caméscope de la marque, le VLPD3S équipé d'un logiciel de retouche. On y voit Napoléon dans une posture pour le moins inédite. Deux flancs de bus, dans la même veine provocatrice, font passer le message, eux, sur les bénéfices attendus du minidisc Sharp. Sur le premier, qui vante la qualité du son, on voit un chanteur black disco dont la choucroute tombe, progressivement, sur les yeux. Slogan: «Enregistrement après enregistrement, le son Sharp reste intact, lui». Second visuel: des pompiers tendent une bâche pour sauver un désespéré. Accroche, pour vendre un système antivibrations: «N'insistez pas, il ne saute pas, lui.» On est à des kilomètres de la simplicité dépouillée de la dernière campagne d'affichage des caméscopes Sony...

Technologie humanisée

«Nous avons gardé l'état d'esprit décalé des campagnes Sharp,explique Marie Deshaires, codirectrice de création d'Hémisphère droit.Cela permet de présenter la technologie comme un univers accessible, aux antipodes de l'image un peu froide du secteur.»La nouveauté, en revanche, c'est le média choisi. Pour la première fois, la marque japonaise utilise l'affichage pour communiquer. Sharp délaisse la télévision et les formats longs qui avaient donné quelques-unes des plus belles envolées lyriques d'Éric Cantona. Fini, également, les campagnes de marque-ombrelle. Ici, l'accent est clairement mis sur deux produits vedettes.

Envoyer par mail un article

Sharp, toujours provocateur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.