Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Anna Edery

18/06/1999

Anna Edery, responsable de la communication de Naf Naf, revient sur la nouvelle stratégie publicitaire, couronnée de succès, de la marque de prêt-à-porter.

Comment expliquez-vous les bons scores d'impact de la dernière campagne? Anna Edery. Ils tiennent à deux éléments: le renouvellement du dispositif créatif et celui du plan médias. Le fait d'avoir concentré l'affichage sur Paris et la région parisienne s'est révélé efficace, et la campagne avec le Photomaton a séduit le public. Nous préparons déjà une déclinaison pour cet hiver, en gardant le même principe. Pouvez-vous en rappeler les grandes lignes? A.E. Nous avons choisi une nouvelle agence, AD&Co, avec laquelle nous avons développé une campagne à la fois simple et bien dans l'esprit de Naf Naf. L'idée du Photomaton détourné permet d'illustrer les différentes humeurs de la jeune fille de 18-24ans, qui constitue le coeur de cible de la marque. Naf Naf promet de répondre à ses différentes attentes. Comment vous positionnez-vous par rapport aux marques concurrentes, Morgan, Kookaï ou La City? A.E. Nous nous définissons davantage comme une marque- enseigne que comme un réseau de distribution. L'année dernière, nous avons changé notre identité visuelle, relifté tout notre réseau de magasins de manière à nous affirmer comme une marque de mode. Dans les années quatre-vingt, nous étions allés très loin en image et en notoriété, mais nous étions un peu moins mode. Aujourd'hui, nous revenons sur ce créneau. Pourquoi ce parti pris de ne pas montrer les vêtements sur les visuels? A.E. Tous nos concurrents le font. Nous avons d'autres outils pour montrer les vêtements, comme la PLV ou les catalogues. Avec une campagne de publicité, nous donnons envie d'aller voir le produit. On ne peut pas tout dire dans une annonce, sinon on crée une confusion dans l'esprit du public. Avec notre communication institutionnelle, nous voulons suggérer le produit. Entretien: P.C.

Envoyer par mail un article

Anna Edery

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.