Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Richard Girardot

20/02/1998

Richard Girardot, directeur marketing et ventes de Perrier-Vittel, rappelle que tous les films de Perrier ont été plébiscités par le public. Le dernier en date, diffusé à l'international, se veut fidèle à la tradition d'élégance et de festivité de la marque.

Quel était votre objectif en faisant réaliser ce film? Richard Girardot. En commandant ce film, nous souhaitions replacer Perrier dans son domaine d'expression privilégié, celui de la fête et de la «francité». C'est un néologisme que nous utilisons pour désigner le caractère profondément français de Perrier, qui est synonyme d'élégance et de festivité. C'est primordial pour un film que nous diffusons dans plusieurs pays européens, en Australie et, bientôt, aux États-Unis. Nous restons dans la lignée de la stratégie que nous avons dévoilée l'été dernier. Nous voulons que d'ici à trois ans, les consommateurs puissent trouver un Perrier dans tous les bars, les restaurants ou les hôtels chics de la planète plutôt que de miser sur la grande distribution. Exception faite de l'Europe où Perrier reste une marque populaire qui doit s'exprimer dans la rue. Quelle sera la durée de vie de ce film et comptez-vous décliner cette campagne? R.G. Le spot «Les affiches qui s'animent» va encore servir un certain temps. D'une part, parce qu'il n'a pas atteint ses limites et que nous en sommes très satisfaits. D'autre part, cela permettra à la nouvelle agence, Ogilvy&Mather, d'imaginer un très bon film sans être prise de court par le temps. À l'international, nous pouvons envisager de décliner la campagne dans la presse magazine en recourant à une body-copy plus longue pour traduire ce qu'est Perrier. Comment allez-vous communiquer pendant la Coupe du monde de football? R.G. Il me semble inutile de surenchérir pendant un événement dont nous ne sommes pas partenaires. D'autant que nous serons présents, comme les années précédentes, pour le tournoi de tennis de Roland-Garros quelques jours avant. Entretien : C.G.-D.

Envoyer par mail un article

Richard Girardot

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.