Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

SPONSORING

Nike: la défaite a le goût du succès

12/11/1999

Malgré la décevante performance du XV de France en finale de la Coupe du monde de rugby, Nike a réussi une belle percée dans le monde du ballon ovale.

Personne ne verra le spot de Nike en hommage à la victoire de l'équipe de France en finale de la Coupe du monde de rugby. Personne n'entendra la voix d'Ibanez réciter: «Plus on merde, plus on progresse. On a réalisé un truc dingue...» Néanmoins, le succès populaire de la manifestation suffit à ravir le sponsor. La victoire inespérée des Français contre les All Blacks en demi-finale a suscité un engouement qui atténue la défaite contre l'Australie.«Quatorze millions de Français ont suivi la finale samedi dernier,s'enflamme Cyril du Cluzeau, directeur de la publicité chez Nike France.Malgré la contre-performance, le bilan est des plus positifs. La marque a enfin émergé dans le monde du rugby.»

Des spots tactiques

Engagé depuis l'an dernier et pour six ans auprès de la Fédération française de rugby (FFR), Nike fait un pied de nez à Adidas, partenaire historique de la FFR et heureux sponsor des champions du monde de football. Ironie de l'histoire, Nike a aussi misé sur une équipe quelque peu boudée, voire critiquée par les médias. Enfin, avec 270000licenciés pour le ballon ovale contre dix fois plus pour le football, le succès populaire était loin d'être acquis... Nike et son agence Wieden&Kennedy ont su conjuguer une campagne d'image classique (voirStratégiesCluzeau.Son émotion est perceptible, car une telle compétition représente une forme d'aboutissement dans la vie d'un rugbyman. Pour le second spot avec Dallaglio, nous avons réagi sur l'engouement soudain des Anglais pour le jeu des Français, pourtant leurs ennemis historiques.»Discret sur son budget, Nike ne communiquera pas sur la Coupe du monde avant le Tournoi des six nations au mois de janvier. Le perdant rit, le gagnant pleure. Reebok, partenaire de l'équipe australienne victorieuse, ne peut pas utiliser l'événement.«Fêter la défaite française serait antipatriotique,regrette Jean-Jacques Cherry, responsable du marketing sportif de la marque.Nous allons donc nous abstenir.»La dure loi des sponsors...

Envoyer par mail un article

Nike: la défaite a le goût du succès

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.