Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

MARKETING

Orangina n'est pas trop secoué

03/12/1999

Le refus opposé le 24novembre par le gouvernement à Pernod-Ricard, qui cherchait depuis deux ans à vendre Orangina à Coca-Cola, n'a pas émoussé les ardeurs de la petite bouteille ronde. Dès le lendemain, ses services marketing briefaient l'agence Young&Rubicam pour qu'elle sorte une annonce. Résultat: une pleine page parue le week-end dernier dans plusieurs quotidiens avec, sous un packshot, la phrase: «Chaque jour des millions de gens cherchent à nous acheter et personne n'en fait toute une histoire.»

Des questions en suspens

Pour Valérie Lombard, directeur général adjoint de Young&Rubicam, «il fallait montrer que la vie continue et le dire avec recul, humour et vitalité». Chez Orangina, Françoise Beton, directrice de la communication, renchérit:«Orangina se porte bien, nos volumes progressent de 5% cette année. Notre dernier lancement, les Givrés, a atteint l'objectif fixé des 3millions de litres et nous débordons de projets.»Restent plusieurs questions: quelle décision Pernod-Ricard, décidé à se recentrer sur l'alcool, va-t-il choisir pour se défaire d'Orangina? Accord avec Coca-Cola à l'international, introduction en Bourse, cession à un autre groupe? Comment Pepsi, qui a fait capoter le deal grâce à un intense lobbying mené par Euro RSCG Corporate et le cabinet d'avocats Siméon&Associés, va-t-il renégocier avec Orangina son contrat de distribution sur le hors-domicile qui expire dans un an?«Orangina et Pepsi viennent de déboulonner Coca de chez Flunch, le numéro trois du secteur,lance Bernard Sananès, vice-président d'Euro RSCG Corporate.C'est la preuve qu'ils se complètent.»Le lobbying ne s'arrête jamais...

Envoyer par mail un article

Orangina n'est pas trop secoué

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.