MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Marques
Agences
Médias
Plan de la rubrique Médias
Voir les dossiers Médias
Votre Flux Rss Stratégies Médias
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article

Le replay quotidien de Médiamétrie, mode d’emploi

Télévision

17/02/2016 -

Depuis début janvier Médiamétrie inclut quotidiennement l’audience en rattrapage de la veille. Un nouveau protocole de mesure qui peut avoir une incidence sur la lecture des niveaux d’audience des programmes mais aussi des écrans publicitaires.

© Betsie Van der Meer/Getty Images

Le différé, c’est désormais en direct tous les jours. Depuis le 4 janvier, date du « démarrage » de l’année Médiamétrie, l’audience en rattrapage des émissions (mesurée depuis 2014) est réaffectée quotidiennement aux chaînes. Explication en cinq questions.

Quelles chaînes ? La nouvelle convention de mesure d’audience s’applique à toutes les chaînes nationales mesurées dans le médiamat, soit quasiment toutes celles de la TNT. Les chaînes thématiques bénéficient aussi de la réaffectation de l’audience en rattrapage de leurs émissions.

Quels périmètres de mesure ? Médiamétrie poursuit ses publication­s quotidiennes, hebdomadaires et mensuelles. L’audience veille devient le « jour de vision ». Elle comprend l’audience en direct et celle en différé des programmes d’une chaîne, même s’il s’agit d’une émission diffusée un autre jour. Le principe est identique pour les mesures hebdos et mensuelles.

Quels récepteurs mesurés ? Le téléviseur pour le direct, bien sûr. Pour le différé : les enregistreurs numérique­s, les box ADSL, satellite. Les ordinateurs pour les sites de rattrapag­e, les tablettes numériques et smartphone­s, direct ou différé, compléteront ce périmètre, pour les programmes d’ici à cet été 2016, pour les écrans publicitaires d’ici fin 2016. Toutes les cibles standard de Médiamétrie­ sont mesurées.

Comment se calcule l’audience d’une émission ? à 9 heures est publiée l’audience de la veille en direct et en différé le jour de la diffusion. Ensuite va s’aditionner l’audience du replay sur les 7 jours suivant. Médiamétrie publie les 5 programmes les plus regardés par chaîne une semaine après la fin de chaque mois. Le taux moyen et la part d’audience sont recalculés en incluant le volume apporté par le rattrapage.

Quelle incidence pour la pub­licit­é ? Les écrans publicitaires sont considérés comme n’importe quelle émission. Du coup l’audience réalisée en différé est également réaffectée. Toutefois, l’apport du «replay» du différé sur les performances des écrans est encore très faible. Parce qu’en différé, le téléspectateur accélère généralement la lecture du programme afin de zapper la pub. Mais aussi parce que, sur les sites de rattrapage, les programmes sont habituellement­ exempts de coupures­ publicitaires. D’autres spots peuvent aussi y être diffusés. Les points de contact à récupérer seron­t faibles.


Bruno Fraioli
Information traitée dans Stratégies Magazine n°1847

Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants