MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Marques
Agences
Médias
Plan de la rubrique Médias
Voir les dossiers Médias
Votre Flux Rss Stratégies Médias
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article

My Télé loisirs, chacun cherche son programme

Magazines

25/02/2016 -

Prisma Media lancera en juin la plateforme My Télé Loisirs, un guide vidéo personnalisé et délinéarisé qui permettra, à terme, de faire de la publicité ciblée.

Daniel Daum, éditeur du pôle TV-entertainment de Prisma Media
Daniel Daum, éditeur du pôle TV-entertainment de Prisma Media
© Leo Caillard/PrismaMedia

Daniel Daum, éditeur du pôle TV-entertainment de Prisma Media

Un programme télé créé rien que pour vous, en fonction des chaînes dont vous disposez et des programmes que vous aimez regarder: c’est l’ambition du groupe Prisma Media avec la plateforme My Télé loisirs, dont la première version sera mise en ligne en juin. Celle-ci se définit comme un guide vidéo personnalisé et délinéarisé qui, en fonction de l'équipement de l'utilisateur (box, abonnement...) et de ses goûts, suggérera des programmes à regarder, qu'il s'agisse d'émissions diffusées en live, en replay ou en VOD (vidéo à la demande).

Newsroom commune

«Nous ne nous inscrivons pas dans une logique purement algorithmique. My Télé loisirs intègrera de la recommandation éditoriale, ce qui est important pour pouvoir surprendre les téléspectateurs», expliquait Daniel Daum, éditeur du pôle TV-entertainment de Prisma Media, au cours d’une conférence de presse le 16 février.

D’abord accessible sur internet puis d’ici à la fin de l’année sur application mobile, My Télé loisirs intégrera également des vidéos produites par les rédactions des trois titres TV du groupe (Télé loisirs, Télé 2 semaines et TV grandes chaînes), réunies au sein d’une newsroom commune en mai 2015. Des discussions sont par ailleurs en cours avec les principaux opérateurs, Orange en tête, afin de proposer de nouveaux services, comme la possibilité d’enregistrer un programme à distance, comme c’est déjà le cas avec la Freebox.

Qualification de l'audience

«Il y aura une vraie interaction entre les programmes proposés et l’utilisateur afin d’affiner la recommandation», a insisté Julian Marco, directeur marketing du pôle TV-entertainment. A la manière du désormais célèbre site de rencontre Tinder, le téléspectateur pourra dire d’un glissement de doigt s’il aime ou non le programme qui lui est suggéré, permettant à l’algorithme d’améliorer sa connaissance de l’utilisateur.

Pour Prisma Media, il y a surtout derrière le projet My Télé loisirs un enjeu de qualification de son audience. Le groupe espère atteindre 1,5 million de profils qualifiés en 18 mois, soit 15% de l’audience digitale de Télé loisirs (10 millions par mois, dont 4,9 millions sur mobile et 2,7 millions sur tablette, source Médiamétrie Net Ratings). Objectif: y développer une offre de publicité ciblée.


Delphine Soulas-Gesson
Information traitée dans Stratégies Magazine n°1848

Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants