Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Recherche

Les géants du net réfléchissent à l'éthique de l'AI

30/09/2016 - par Cécilia Di Quinzio, avec AFP

Google, Facebook, IBM et Microsoft s'allient pour définir les «bonnes pratiques» en ce qui concerne l'intelligence artificielle, en matière d’éthique notamment, et plus largement d’impact de ces technologies sur la société.

Plusieurs poids lourds du secteur technologique ont décidé de s'allier pour déterminer des «bonnes pratiques» communes dans le domaine de l'intelligence artificielle et s'assurer que la technologie soit utilisée «au bénéfice des gens et de la société».

Microsoft, Amazon, Google et sa filiale britannique Deep Mind, Facebook et IBM ont fondé ce mercredi 29 septembre 2016 ce «partenariat sur l'intelligence artificielle» à but non lucratif.

Leur communiqué explique que l'objectif est de «recommander des bonnes pratiques» ou «mener des recherches» dont les résultats seront ensuite mis à disposition du public dans toute une série de domaines allant de l'éthique, la transparence et la protection de la vie privée à la fiabilité de la technologie, en passant par les interactions entre les humains et les systèmes d'intelligence artificielle.

Des enseignants, des organisations à but non-lucratif, et des spécialistes de politique ou d'éthique seront aussi invités à rejoindre le conseil d'administration.

 

Une intelligence artificielle hors de contrôle ?

 

L'initiative vise à contrer les craintes autour d'un développement de l'intelligence artificielle qui pourrait devenir hors de contrôle et finir par être néfaste.

Microsoft a parallèlement annoncé jeudi 29 septembre la création à l'intérieur de son groupe d'une branche dédiée tout particulièrement à «démocratiser» les technologies d'intelligence artificielle, qui réunira plus de 5 000 informaticiens et ingénieurs. Il espère ainsi accélérer les efforts pour permettre aux assistants virtuels, applications, services et infrastructures informatiques de penser et réagir comme des humains.

Le milliardaire Elon Musk, patron de Tesla et Space X, avait déjà participé l'an dernier à la création d'une autre organisation non lucrative consacrée à la recherche sur l'intelligence artificielle, Open AI, disant à l'époque vouloir s'assurer que cette technologie aide l'humanité et ne lui soit pas nuisible.

 

Lire aussi notre article : Le modèle Tesla

Envoyer par mail un article

Les géants du net réfléchissent à l'éthique de l'AI

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.