Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Internet

Yahoo accusé d’espionner les e-mails de ses utilisateurs

06/10/2016 - par Bruno Fraioli (avec AFP)

Le géant se défend de pratiquer un espionnage massif et systématique des e-mails de ses utilisateurs, comme la presse américaine l’en accuse. Encore un coup dur pour Yahoo, dont le cœur de métier devrait être racheté par Verizon.

Yahoo aurait construit un programme d’espionnage sur mesure en 2015 qui scannait tous les e-mails de ses utilisateurs dans le but d’aider les services de renseignement et la police fédérale (FBI) américains, a rapporté Reuters. Mercredi, le quotidien américain New York Times a rapporté une version légèrement différente, en citant un haut-responsable gouvernemental anonyme: un juge fédéral aurait ordonné au géant d’internet de rechercher une «signature» numérique dans ses courriels, dans le cadre d'une enquête sur une entité sponsorisée par un Etat et liée à des attentats.

«Nous interprétons de manière restrictive chaque demande du gouvernement pour obtenir des données d'utilisateurs, afin de minimiser les divulgations», a immédiatement réagi Yahoo dans un communiqué, se défendant de toute forme d’espionnage en masse. «Le scannage d'e-mails décrit dans l'article n'existe pas dans nos systèmes».

Dans le même temps, La direction nationale du renseignement américain (ODNI) a rappelé la loi sur la surveillance extérieure Fisa qui permet seulement une surveillance «étroitement concentrée sur des cibles étrangères spécifiques et n'impliquant pas de collecte de masse ou l'utilisation de mots ou phrases clés». Les communications interceptées ne le seraient que «pour des raisons de sécurité nationale, et pas pour examiner sans discrimination les mails ou les appels téléphoniques des gens ordinaires».

Il s’agit d’un nouveau coup dur pour l’image de Yahoo qui, il y seulement quelques jours, a révélé avoir été victime d’un piratage massif et de vols de données sur 500 millions de ses comptes clients. En Europe, où Yahoo a son siège à Dublin, le gendarme irlandais de la protection des données privées (ODPC, Office of Data Protection Commissioner) a élargi le périmètre de l'enquête qu'il avait ouverte après cette révélation. «Toute forme de surveillance massive violant les droits fondamentaux à la vie privée des citoyens de l'UE serait considérée comme un motif d'énorme inquiétude», a prévenu l’autorité.

Envoyer par mail un article

Yahoo accusé d’espionner les e-mails de ses utilisateurs

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W