Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Internet

Microsoft attaque Slack de front

03/11/2016 - par Alain Delcayre avec l'AFP

Le groupe informatique américain Microsoft a dévoilé mercredi 2 novembre un nouveau service de messagerie et de collaboration en temps réel en entreprise, Teams, s'attaquant à un marché jugé à fort potentiel et jusqu'ici dominé par des applications comme l'américaine Slack. Dans un message sur son site, Microsoft présente Teams comme «un moyen de conversation moderne», permettant à tous les membres d'une équipe d'accéder à une même discussion. Le système de base est une messagerie instantanée, mais Microsoft l'a intégrée avec sa messagerie vidéo Skype afin de permettre des téléconférences, ainsi qu'avec sa suite de logiciels de bureautique Office pour que plusieurs personnes puissent collaborer en direct sur des documents Word, Excel ou PowerPoint par exemple.

 

Microsoft fait valoir que cela permet aux gens d'avoir «toutes les informations et les outils dont ils ont besoin» au même endroit. L'interface peut aussi être personnalisée pour ajouter des raccourcis vers des documents ou des services en ligne utilisés fréquemment ou intégrer des services conçus par des tiers: Microsoft évoque déjà plus de 150 partenaires. Il met aussi en avant la sécurité de son service, relevant notamment que «les données sont cryptées durant leur transit et quand elles sont stockées».   

 

Riposte publicitaire de Slack

 

Microsoft s'engouffre ainsi sur un marché visant à remplacer le courriel d'entreprises popularisé en particulier par la startup américaine Slack, créée en 2013. Au lieu de gérer des centaines de courriels, Slack propose déjà à ses utilisateurs de centraliser la communication dans des «canaux» accessibles par tous les interlocuteurs. Elle est active dans 131 pays et revendique plus de trois millions d'utilisateurs quotidiens. La startup a répliqué à l'annonce de Microsoft par une longue lettre ouverte publiée sur son site internet, mais aussi en publicité pleine page dans le New York Times, où sous prétexte de «conseils amicaux» à son nouveau rival, elle fait l'inventaire de ses propres points forts. «Microsoft, bienvenue dans la révolution», écrit-elle notamment, se disant «sincèrement ravie d'avoir de la concurrence» mais prévenant le géant des logiciels que la tâche est «plus dure qu'elle ne paraît» et qu'elle même est «là pour rester».   

 

La communication en entreprises suscite globalement beaucoup d'intérêt. Facebook avait ainsi lancé lui-même début octobre une version professionnelle de son célèbre réseau (Workplace) avec l'ambition de rivaliser avec les intranets et les boîtes mails en entreprises. Les clients professionnels de Microsoft dans 181 pays et 18 langues peuvent avoir depuis mercredi un aperçu de Teams, qui deviendra largement disponible au premier trimestre 2017 et sera compatible avec les systèmes d'exploitation Windows de Microsoft, Mac et iOS d'Apple, Android de Google, ainsi qu'avec la plupart des plateformes en ligne.

Envoyer par mail un article

Microsoft attaque Slack de front

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W