Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Audiovisuel

Bolloré grignote le capital de Mediaset

13/12/2016 - par AdR, avec AFP

Bolloré part-il à l'assaut de Mediaset, le groupe audiovisuel détenu par la famille Berlusconi? Le groupe de médias italien a dénoncé en tout cas la montée à son capital de Vivendi, contrôlé par Vincent Bolloré, affirmant ne pas en avoir été informé auparavant de cette manoeuvre.
Il s'agit d'un nouveau front dans la bataille qui oppose les deux groupes. En annonçant détenir 3,01% de Mediaset et envisager d'accroître sa participation jusqu'à 20% afin d'en devenir le deuxième actionnaire industriel, le groupe Vivendi semble vouloir faire pression sur le groupe présidé par Pier Silvio Berlusconi. Vivendi est déjà le premier actionnaire de Telecom Italia, avec 23,15% du capital.

«Mediaset a appris l'acquisition d'actions de la part de Vivendi seulement via le communiqué de presse diffusé par la société française», a affirmé la société italienne dans un communiqué publié tard lundi 12 décembre au soir. «Ces acquisitions sont ainsi survenues à l'insu total de la société et donc en dehors d'un quelconque accord avec Mediaset», a ajouté le groupe, en répétant que depuis la dénonciation de l'accord sur Mediaset Premium par Vivendi, le 25 juillet, «il n'y a plus eu aucun contact entre les deux sociétés ni de tentatives amicales de résoudre le problème»

Proposition rejetée

Le 8 avril, les deux groupes avaient annoncé un accord stratégique prévoyant la prise de contrôle par Vivendi de 100% du bouquet de chaînes payantes Premium et un échange de participations de 3,5%. Mais le 25 juillet, l'entreprise dirigée par Vincent Bolloré a indiqué ne plus vouloir racheter ce bouquet, en raison de doutes concernant ses résultats futurs. Elle avait alors proposé d'acquérir 20% du bouquet et de prendre une participation de 15% dans Mediaset, via l'émission d'une obligation convertible obligatoire, une proposition rejetée par le groupe italien.

«Les intentions de Vivendi -  déjà signalées par Mediaset à la date du 26 juillet 2016 - de passer d'un accord industriel à une tentative de monter au capital se confirment, a poursuivi le groupe italien. La société française a déclaré vouloir atteindre 20% du capital de Mediaset. Un projet qui apparaît encore plus grave aujourd'hui dans la mesure où le volte-face de cet été a provoqué une perte de valeur de la société en Bourse d'environ 30% dont Vivendi profite en investissant massivement sur le marché.»

Ambitions stratégiques

Mediaset estime par ailleurs que le communiqué de Vivendi «confirme la validité du contrat signé le 8 avril, dont l'acquisition de Premium, et juge fondamentale la contribution de Mediaset pour le développement stratégique de Vivendi». Le groupe italien souligne que sa première préoccupation aujourd'hui est «de protéger les intérêts de tous les actionnaires de la société, poursuivre les contentieux [...] et évaluer l'objectif réel des manoeuvres» du groupe français, «et leur cohérence avec la stratégie de Mediaset». Pour cela, le groupe a décidé de s'adjoindre les services des banques Intesa Sanpaolo et Unicredit.

«L'entrée au capital de Mediaset s'inscrit dans la volonté de Vivendi de se développer en Europe du Sud et dans le cadre de ses ambitions stratégiques en tant que groupe international majeur dans le domaine des médias et des contenus d'essence européenne», a indiqué de son côté le groupe de Vincent Bolloré dans un communiqué.

Envoyer par mail un article

Bolloré grignote le capital de Mediaset

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.