Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

magazines

Marianne dépose le bilan

03/01/2017 - par Delphine Soulas-Gesson, avec AFP

La cessation de paiement a été prononcée fin décembre. Le redressement judiciaire est demandé à l'occasion d'une prochaine audience le 5 janvier.

La société éditrice de l'hebdomadaire Marianne, Marianne SA, s'est déclarée en cession de paiement fin décembre et devrait être placée par le tribunal de commerce de Paris en redressement judiciaire assorti d'une période d'observation de 6 mois, écrit La Correspondance de la presse.

«Cette cessation de paiement a été décidée pour sauver Marianne et assurer son avenir. Le redressement judiciaire nous permettra de préserver notre trésorerie et d'investir, notamment pour développer le site», a indiqué à l'AFP son PDG, Yves de Chaisemartin. Contacté par Stratégies, il a ajouté que la prochaine audience au tribunal est fixée au 5 janvier.

Pour l'année 2015, le titre affiche une diffusion France payée de presque 157 000 exemplaires, selon l'ACPM, en hausse de 0,64% en un an, une progression rare dans la presse.

Mais sur les neuf premiers mois de 2016, ses ventes ont chuté de 8,3%, à 143 500 exemplaires en moyenne, ce qui s'explique principalement par un plongeon de 18% de ses ventes en kiosque. De quoi fragiliser l'hebdomadaire, qui n'a jamais retrouvé une solidité financière depuis les pertes des années 2012-2013, a expliqué Yves de Chaisemartin, qui détient 86% du capital.

 

Hausse du prix de vente

 

Marianne avait perdu 3 millions d'euros en 2012-2013, puis retrouvé l'équilibre en 2014 mais encore perdu 300 000 euros en 2015, suite à un contentieux, pour un chiffre d'affaires de l'ordre de 24,5 millions d'euros. Au second semestre 2016, l'entreprise affirme avoir renoué avec une exploitation positive.

Parmi les mesures qui vont être mises en place suite au dépôt de bilan, l'augmentation du prix de vente du journal, qui va passer dès cette semaine de 3,50 à 4 euros.

Autre priorité pour 2017, la mise en ligne dans quelques semaines d'un nouveau site, qui comprendra une partie payante et une dimension participative, et le développement des abonnements numériques, pour l'instant marginaux. Ces derniers mois, la fréquentation du site de Marianne a fortement progressé, à 4 millions de visiteurs uniques en novembre 2016, soit une hausse de plus d'un million en un an.

L'arrivée de nouveaux investisseurs n'est pas exclue mais n'est pas la priorité pour l'instant, a ajouté Yves de Chaisemartin.

Envoyer par mail un article

Marianne dépose le bilan

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.