Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Application

Snapchat explose les compteurs avant son IPO

03/02/2017 - par Cécilia Di Quinzio, avec AFP

Snap, la maison mère de Snapchat, officialise son projet d'entrée en Bourse et vise une levée de fonds jusqu'à 3 milliards de dollars.

Snap, la maison mère de la populaire messagerie mobile Snapchat, a officialisé son très attendu projet d'entrée en Bourse, qui pourrait être l'un des plus gros lancements à Wall Street depuis celui du chinois Alibaba en septembre 2014.

Dans le document publié ce jeudi 2 février sur le site internet du gendarme boursier américain (SEC), Snap se fixe l'objectif provisoire de lever jusqu'à 3 milliards de dollars.

Ce montant est uniquement utilisé pour l'instant afin de calculer les frais d'enregistrement et il évoluera quand le nombre exact de titres et leur prix d'introduction sera fixé, mais il donne déjà une idée de l'importance de l'opération.

 

Une croissance explosive

 

Snap a aussi levé le voile sur ses performances financières, confirmant une croissance explosive avec un chiffre d'affaires presque multiplié par 7 l'an dernier, à 404 millions de dollars, mais avouant parallèlement une importante perte nette annuelle de 515 millions de dollars.

Vu le délai que l'entreprise doit désormais respecter avant d'entamer son «roadshow», la tournée officielle de présentation aux investisseurs qui précède l'entrée en Bourse, Snap est désormais en position pour faire ses premiers pas sur le marché en mars.

Comme Twitter ou Alibaba avant lui, Snap a préféré se lancer sur le New York Stock Exchange plutôt que sur la plateforme électronique Nasdaq, longtemps considérée comme une destination évidente pour les entreprises du secteur technologique, mais dont la réputation a été écornée ces dernières années par une série de problèmes techniques.

 

Ennemi numéro 1 pour Facebook

 

Une autre décision surprenante de l'entreprise est son choix de mettre sur le marché des actions qui ne seront assorties d'aucun droit de vote.

Cela permettra de maintenir le contrôle effectif de Snap aux mains de ses co-fondateurs Evan Spiegel (directeur général) et Bobby Murphy (directeur technique), qui se partagent aujourd'hui 88,6% des droits de vote.

Snapchat a acquis une grande popularité auprès des adolescents et des jeunes adultes grâce à ses messages qui disparaissent peu après avoir été vus par leurs destinataires, et revendique 168 millions d'utilisateurs quotidiens.

Il est considéré par beaucoup d'analystes comme l'ennemi numéro un pour Facebook, justement en raison de sa capacité à lui «voler» ce jeune public très recherché.

L'entreprise d'Evan Spiegel avait aussi lancé l'an dernier des lunettes connectées et équipées d'une caméra miniature («Spectacles»), et avait décidé à cette occasion de se rebaptiser Snap afin de montrer qu'elle ne se limitait plus à un seul produit.

Envoyer par mail un article

Snapchat explose les compteurs avant son IPO

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W