Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Audiovisuel

TF1 voit son résultat opérationnel 2016 divisé par trois

16/02/2017 - par Bruno Fraioli

Le groupe TF1 annonce pour 2016 un résultat opérationnel positif de 45,7 millions d’euros, trois fois inférieur à celui de l’année précédente. Plusieurs charges, notamment l’achat de Newen et les pertes de LCI, ont pesé sur les chiffres.

Le groupe TF1 boucle l’année 2016 avec un chiffre d’affaires de 2,063 milliards d’euros, en hausse de 2,9% par rapport à l’année précédente. Toutefois, les recettes publicitaires ont, l’an passé, reculé de 1,6% à 1,53 milliard, soit 24,1 millions net de moins qu’en 2015.

Dans le détail, le chiffre d’affaires des antennes du groupe a baissé de 3,8% à 1,67 milliard. Le groupe explique ce recul par «l’arrêt des revenus de distribution de LCI en 2016, l’absence de revente de droits sportifs (13 millions d’euros pour la Coupe du monde de rugby en 2015) et l’effet périmètre de la déconsolidation d’Eurosport France (17,8 millions d’euros)», cela «malgré une forte croissance des revenus digitaux qui n’ont pas compensé le léger recul des revenus publicitaires des cinq chaînes gratuites»: -1% à 1,455 million d’euros.

Le coût de grille des chaînes gratuites du groupe, dont LCI à compter du 5 avril, «hors événements sportifs et hors éléments non courants» s’est élevé en 2016 à 960,5 millions d’euros, soit une hausse de 5,3% par rapport à l’année précédente. Le coût de diffusion des matchs de l’Euro 2016 se monte 46,1 millions d’euros (36,9 millions d’euros net des programmes de remplacement).

Nouvelles priorités opérationnelles

Le résultat opérationnel s’établit à 45,7 millions d’euros, soit trois fois moins qu’en 2015 (141,2 millions). Le groupe TF1 indique qu’il intègre 83,7 millions de charges non courantes «incluant […] l’impact du décret du 27 avril 2015 sur les parts de coproduction dans les programmes de fictions françaises (25,4 millions d’euros), les charges non courantes liées au plan de transformation du groupe TF1 (25,3 millions d’euros), l’amortissement du goodwill affecté, dans le cadre de l’acquisition de Newen Studios (24,8 millions d’euros), et la perte opérationnelle de la chaîne LCI, dont le passage en clair est intervenu le 5 avril 2016 (8,2 millions d’euros)». Le résultat net part du groupe s’élève à 41,7 millions d’euros, soit moitié moins qu’un an auparavant (99,9 millions).

Pour 2017, le groupe annonce de «nouvelles priorités opérationnelles et la mise en place d'une nouvelle organisation», avec «la mise en œuvre d’une stratégie résolument multichaîne, multimédia et multimétier, alliant puissance et ciblage sur ses antennes et développant des territoires de croissance sur la TNT, dans le digital et la production». TF1 entend notamment développer son activité de production, «étendre la distribution des contenus par la multiplication des canaux de distribution» et «améliorer la monétisation des contenus linéaires et non linéaires».

Taux de marge à deux chiffres

Le groupe vise un taux de marge opérationnelle courante «à deux chiffres en 2019». A cette date, les activités hors publicité des cinq chaînes gratuites «devraient représenter au moins un tiers du chiffre d’affaires consolidé». Mais, dès cette année, TF1 promet une «gestion rigoureuse» afin de «maîtriser les coûts des programmes en optimisant les investissements dans les contenus grâce à une révision de la politique d’achats de droits, une internalisation de la production à destination des chaînes du groupe et le développement des contenus sur les supports digitaux».

Le coût des grilles sera maintenu à 980 millions d’euros (hors événements sportifs) «pour les trois ans à venir» sur les cinq chaînes gratuites.

TF1 souhaite encore réaliser «25 à 30 millions d’euros d’économies récurrentes» (hors coûts des programmes) tout en visant à «maintenir la part de marché publicitaire du groupe, à travers la valorisation des inventaires premium, la croissance des chaînes de la TNT et les inventaires digitaux».

Envoyer par mail un article

TF1 voit son résultat opérationnel 2016 divisé par trois

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.