Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Télévision

Les maires attendent une image plus positive des régions à la TV

22/02/2017 - par La Rédaction, avec AFP

Davantage de nouvelles positives, des émissions en langue régionale, des programmes pour les jeunes... une centaine de maires ont présenté mardi 21 février leur vision du service public aux dirigeants de France Télévisions. Ce débat, organisé en partenariat avec l'Association des maires de France(AMF) au siège du groupe public, s'inscrit dans le cadre d'une série de rencontres avec les téléspectateurs lancées par France Télévisions en novembre.

«La politique de France Télévisions doit tenir compte de la réalité sociologique de notre pays: plus d'un Francais sur deux vit dans des communes de moins de 10 000 habitants», a estimé en préambule le président de l'AMF François Baroin. «Le traitement de l'information se cantonne malheureusement aux mauvais côtés des banlieues et de la province», a regretté la maire de Viry Châtillon, Jean-Marie Vilain, estimant que «la disproportion de ce traitement nous fait mal».
«En France, on n'est guère plus optimiste que nos amis afghans. France 3 ne met pas assez en avant les initiatives positives. Il faut savoir tirer nos territoires vers le haut», a renchéri le maire de Romilly-sur-Seine Eric Vuillemin. «C'est l'éternel problème des trains qui arrivent à l'heure», lui répond Michel Field, patron de l'information du groupe public, assurant que France Télévisions essaie «d'allumer des contre-feux», notamment via la fiction.

Train à la rencontre des citoyens

Le groupe va également lancer un «train de la présidentielle» qui fera 33 arrêts dans des gares de France à la rencontre des élus et des citoyens. Le maire de Carhaix Christian Troadec a de son côté proposé la «création de chaînes de plein exercice dans les régions», en s'appuyant sur les chiffres de la redevance et les budgets de chaînes régionales en Espagne. «En régions, on en a assez du parisianisme, les télévision publiques ressemblent de plus en plus à ce que font les groupes privés», a-t-il regretté, approuvé par une consoeur maire d'une commune du Finistère, qui a regretté le peu de place accordé à la langue bretonne et aux langues régionales à la télévision.

La présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, favorable à «un dialogue dans la durée avec les maires», a rappelé que le COM (contrat d'objectifs et de moyens) prévoyait une hausse des contenus régionaux. Parmi les 110 maires présents, plusieurs se sont aussi inquiétés du repli sur soi et du désintérêt de la jeunesse pour la télévision et pour la vie citoyenne en général. 

Envoyer par mail un article

Les maires attendent une image plus positive des régions à la TV

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.