Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Internet

Le gain d'abonnés de Netflix déçoit au 1er trimestre

18/04/2017 - par CD, avec AFP

Le service américain de vidéo en ligne Netflix a déçu les investisseurs avec des gains d'abonnés légèrement en-dessous des attentes au premier trimestre, qui ont éclipsé ses bénéfices en forte progression. Netflix revendiquait fin mars 98,75 millions d'utilisateurs, dont 50,85 millions aux Etats-Unis et le reste à l’international. Cela représente un gain net de seulement 4,95 millions d'abonnés en trois mois, quand le groupe avait dit viser 5,20 millions après une augmentation record de plus de 7 millions au trimestre précédent. 
Le ralentissement devrait se confirmer au deuxième trimestre, durant lequel Netflix espère 3,20 millions d'abonnés supplémentaires, ce qui lui permettrait malgré tout de passer la barre symbolique des 100 millions à l'échelle mondiale.

«Petite perte prévue» au prochain trimestre

Dans le détail, le service de vidéo en streaming a gagné au premier trimestre 1,42 million d'abonnés aux Etats-Unis et 3,53 millions à l'international, où il a redoublé d'efforts l'an dernier. Et il escompte seulement 600 000 utilisateurs supplémentaires au deuxième trimestre aux Etats-Unis, pour 2,60 millions à l'international.
En termes financiers, Netflix a réussi pour la première fois au premier trimestre à dégager un petit bénéfice à l'international (43 millions de dollars). «La croissance des bénéfices sur nos marchés plus matures a compensé les investissements sur de nouveaux marchés», explique-t-il dans sa lettre aux actionnaires.

Il prévient toutefois que la poursuite de ces investissements va de nouveau se traduire par «une petite perte» au deuxième trimestre. A l'échelle de l'ensemble du groupe, le bénéfice net a atteint 178 millions de dollars au premier trimestre, un niveau plus que sextuplé comparé à un an plus tôt, pour un chiffre d'affaires de 2,6 milliards de dollars (+35%).

Les séries plutôt que le sport

Le groupe a parallèlement relativisé l'intensification de la concurrence sur le marché de la vidéo en ligne. La multiplication de services de télévision en direct en ligne, comme le récent YouTube TV, n'aura «pas beaucoup d'impact sur nous car Netflix est largement complémentaire des forfaits de télévision payante», assure-t-il dans sa lettre aux actionnaires.
Quant aux droits sportifs comme ceux remportés au début du mois par le rival Amazon pour les matchs de la Ligue professionnelle de football américain (NFL), «nous ne pensons pas que c'est une stratégie intelligente pour nous, parce que nous estimons que nous pouvons gagner davantage de spectateurs et les rendre plus satisfaits en dépensant cet argent dans des films et des séries télévisées», ajoute-t-il.

Envoyer par mail un article

Le gain d'abonnés de Netflix déçoit au 1er trimestre

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.