Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Radio

France Inter et RTL, grands gagnants de Médiamétrie

20/04/2017 - par Caroline Bonacossa

Analyse des audiences des stations de radio pendant un trimestre de campagne électorale.

La vague janvier-mars de l'étude 126 000 de Médiamétrie témoigne de l'impact de la campagne électorale sur les radios généralistes et d'informations. «Meilleure audience sur une vague janvier-mars depuis quinze ans», a tweeté Christopher Baldelli, président du directoire de RTL. La station leader affiche une audience cumulée (AC) de 12,2% sur cette vague (+0,6 point sur un an) et 12,6% de part d'audience (+0,5). « RTL est en très grande forme et en forte progression, se félicite le président. Nous profitons à la fois de cette période présidentielle avec les bonnes audiences de la matinale ou de Marc-Olivier Fogiel qui progresse de 11% avec RTL Soir de 18h à 20h. Mais pour parvenir à ce type de record, il faut que les tranches d’info mais aussi l’offre de programme marchent, et c’est le cas. Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier signent notamment leur record historique, toute période confondue, avec 2,5 millions d’auditeurs ».
De son côté, France Inter conforte fortement sa deuxième place avec 11,6% d'audience cumulée (+1,1 point) et 11,7% en part d'audience (+1,2). « Nous nous réjouissons que, lors d’une campagne présidentielle semble si dure et compétitive, France Inter soit toujours leader sur les carrefours d’audience et les tranches info » se réjouit Frédéric Schlesinger, directeur délégué aux antennes et aux programmes. Le groupe Radio France se renforce d'ailleurs tant en audience cumulée (26,9%, +1 point) qu'en PDA (25,8%, +1,2 point). « Avec une audience cumulée historique de 14,5 millions d’auditeurs, le groupe public ne s’est jamais aussi bien porté » poursuit-il. France Info affiche un score de 8,4% en AC, en hausse de 0,3 point sur un an et une part d'audience de 3,7% (+0,2 point). « C’est le meilleur résultat d’une vague janvier-mars depuis cinq ans pour France Info qui distance désormais Europe 1 et RMC» se félicite Frédéric Schlesinger. Mais il s'agit d'une légère déception par rapport à la précédente vague (8,9% en AC en novembre-décembre). France Bleu est en baisse de 0,5 point, à 6,8% en AC, tandis que France Culture atteint un record à 2,4% en AC (+0,3% point en un an). France Musique est stable, à 1,6% en AC. Sa concurrente, Radio Classique, est aussi stable à 2% en audience cumulée et à 1,7% en PDA. « Quant au Mouv’, après avoir patiné pendant longtemps autour de 0,4%, la radio atteint 0,7 % en AC et presque 400.000 auditeurs. Et le critère qui nous semble important, car pour qu’une radio se développe, elle doit partir à la rencontre d’une cible étroite, c’est le doublement de la cible des 13/24 ans qui atteint 2 points en AC contre 1 point il y a un an » explique le directeur délégué.


Trimestre morose pour les musicales

RMC est en forte hausse sur un an (+0,8), à 7,9% en audience cumulée et 6,7% en part d'audience. Il s'agit néanmoins d'une petite baisse par rapport à la vague novembre-décembre (-0,2 point en AC) « mais pour une radio comme la nôtre où le sport est aussi prépondérant et donc la saisonnalité importante, nous comparons nos résultats avec la vague un an avant » détaille Cécilia Ragueneau, la nouvelle directrice générale de la station. « Nous gagnons 450.000 auditeurs et près de 400.000 pour la matinale de Jean-Jacques Bourdin, qui s’est imposée pour les candidats à la magistrature suprême et les politiques comme le lieu où il fallait être. Autant dire que nous considérons déjà avoir réussi notre présidentielle car tous les indicateurs sont au vert. Et nous nous félicitons d’avoir choisi d’être un bi-média natif. Les scores cathodiques disponibles quotidiennement de la matinale sur RMC découverte et l’interview de Bourdin sur BFMTV nous avaient déjà permis de voir que nous multiplions les records d’audience sans que cela ne cannibalise l’audience radio ». La station du groupe SFR Media devance désormais sur tous les critères Europe 1 qui subit, de son côté, un nouveau camouflet avec 7,7% en AC (-0,6 point) et 6,2% en PDA (-0,7 point). Arnaud Lagardère, patron du groupe, a aussitôt réagi en prenant la présidence de la station, jusqu'ici assurée par Denis Olivennes.
La vague janvier-mars est un également un bon cru pour le groupement des Indés Radios, qui se hisse à 16% en audience cumulée (+0,3) et à 11,2% en part d'audience (+0,4).
NRJ subit en revanche le contrecoup d'un trimestre défavorable aux stations musicales : elle perd 1,4 point en un an en AC, à 10,6%, et 1,3 point en part d'audience, à 6,1%. Skyrock (6,2%, -0,1) et Fun Radio (6%) suivent en audience cumulée tandis que Nostalgie baisse tant en en AC (5,5%, -0,4) qu'en PDA (-0,2).

Envoyer par mail un article

France Inter et RTL, grands gagnants de Médiamétrie

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W