Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Télécom

Le retard de la fibre optique en zones rurales, dû à des «débats» entre Orange et SFR

12/06/2017 - par La Rédaction avec l'AFP

Orange a des «débats» avec SFR, qui ralentissent le déploiement de la fibre dans certaines régions, a admis dimanche le PDG d'Orange Stéphane Richard dans une interview au Journal du Dimanche (JDD).

Orange «investit un milliard d'euros par an dans l'extension du réseau fibre contre environ 1 à 1,5 milliard pour les trois autres opérateurs», a déclaré M. Richard au lendemain des promesses réitérées d'Emmanuel Macron d'améliorer la couverture des zones rurales du pays en 4G/5G et fibre optique.

«Dans les zones faiblement peuplées, pour raccorder les 14 millions de foyers les plus isolés, nous participons à des appels d'offres avec un système de subventions publiques locales. Un processus forcément long et aléatoire. Dans les zones moyennement denses, les opérateurs financent le déploiement. Nous avons un accord de cofinancement avec chacun, mais avec SFR nous avons des débats» a expliqué M. Richard.

«SFR n'a pas respecté ses engagements initiaux"

Un accord convenu en 2011 entre les deux groupes prévoyait une répartition géographique de 80% pour Orange et 20% pour SFR. Mais «SFR, qui a changé d'actionnaire entre-temps, n'a pas respecté ses engagements initiaux et veut maintenant une part plus importante», a-t-il fait valoir.

Orange est désormais à la recherche d'un «compromis raisonnable» qui «tienne compte des investissements engagés par Orange depuis six ans», a-t-il ajouté. «La qualité de connexion à Internet est devenue un produit de première nécessité, beaucoup plus important pour les gens et les élus qu'une ligne TGV», a commenté M. Richard.

Les territoires «profondément enclavés» où la 3G/4G est absente, se sentent «déclassés» et «les extrêmes» y «prospèrent» avait déclaré vendredi Emmanuel Macron dans le Limousin, en rappelant son engagement de parvenir à «une accessibilité complète sous deux ans». «La fibre, on ne la mettra pas partout jusqu'au dernier kilomètre dans le dernier hameau», avait expliqué le président, pointant le «coût marginal» très important des derniers kilomètres de fibre et prônant «une solution mixte mariant fibre et 4G à bon niveau partout».

Par ailleurs dans l'interview, M. Richard a qualifié de «fiction» la possibilité de créer un groupe intégré avec Vivendi et Telecom Italia. Il estime que «les conditions ne sont pas réunies» pour une consolidation du secteur des télécoms, car «il y a trop de défiance entre les acteurs, en particulier entre Bouygues et Free». La sortie de l'Etat du capital d'Orange est en revanche «une possibilité», selon lui.

Envoyer par mail un article

Le retard de la fibre optique en zones rurales, dû à des «débats» entre Orange et SFR

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W