Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La France et le Royaume Uni souhaitent plus d’accès aux données des réseaux sociaux

15/06/2017 - par Emmanuel Gavard avec AFP

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, la France et le Royaume-Uni veulent travailler avec les entreprises pour avoir accès plus facilement aux données de communication cryptées des réseaux sociaux.

La France et le Royaume-Uni, à l'initiative d'un plan d'action pour renforcer la lutte antiterroriste sur internet, réclament « une possibilité d'accès » au contenu crypté échangé par les terroristes, a détaillé mercredi le ministère de l'Intérieur. « Lorsque les technologies de chiffrement sont utilisées par des groupes criminels, voire terroristes, il doit exister une possibilité d'accès au contenu des communications et à leurs métadonnées », affirme le ministère dans un communiqué. «Il n'est pas question ici de +portes dérobées+ ou d'interdictions du chiffrement mais de permettre que les gouvernements et les entreprises développent des solutions conjointes sur ces questions», a-t-il ajouté. Les jihadistes utilisent des logiciels de cryptage, notamment les messageries du type Telegram ou Whatsapp, pour échapper à la surveillance des autorités. Le procureur de Paris François Molins avait fait part des difficultés rencontrées par les enquêteurs pour exploiter les contenus chiffrés dans les affaires terroristes.

 

Un forum en ligne

La France et le Royaume-Uni « appellent à l'organisation prochaine d'une réunion des ministres de l'Intérieur du G7 pour élargir le soutien au plan d'action », affirme le ministère. Parmi les quatre priorités identifiées dans leur plan, figurent l'amélioration du retrait des contenus illicites sur internet, le soutien aux acteurs de la société civile tenant des contre-discours, l'amélioration de l'accès aux données à des fins d'investigation mais aussi celle de l'accès aux preuves numériques. Si le couple franco-britannique reconnaît que la « coopération volontaire ne suffira pas nécessairement pour que les entreprises prennent des mesures, il envisage la possibilité d'instaurer une responsabilité des entreprises, en réglementant ou en légiférant ». Les deux pays veulent également « encourager les entreprises de l'internet à mettre en place un forum, qu'elles animeraient, dédié à la lutte contre l'extrémisme en ligne, afin d'élaborer des solutions techniques et des mesures pour supprimer rapidement les contenus terroristes ». La France et le Royaume-Uni saluent « l'engagement du gouvernement du Congrès américain d'adopter une loi supprimant les obstacles qui subsistent dans leur législation et permettre la signature d'accords bilatéraux ».

Envoyer par mail un article

La France et le Royaume Uni souhaitent plus d’accès aux données des réseaux sociaux

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.