Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Régie

TF1 Pub gazouille sur Twitter

05/09/2013 - par Amaury de Rochegonde

A 5 000 euros contre plus de 150 000 outre-Atlantique, sponsoriser pendant 24 heures un "trending topic", soit le sujet le plus discuté sur Twitter, revient trente fois moins cher en France qu'aux Etats-Unis. Un tel déséquilibre, rappelé à l'AFP par Véronique Bergeot, la directrice générale de Social Moov, est révélateur des opportunités qu'offre le réseau social

dans l'Hexagone.

Cela n'a pas échappé au groupe TF1 qui cherche à s'appuyer sur le média social pour renforcer ses audiences et ses revenus. A travers 'Twitter Amplify", un nouveau produit publicitaire proposé en France depuis le 2 septembre en partenariat avec TF1 Publicité, il est désormais possible de sponsoriser une vidéo de programmes de 30 secondes - un but de l'équipe de France par exemple - via un pré-roll de 8 secondes, en ciblant les individus en fonction des sujets de leurs tweets ou des comptes qu'ils suivent, et pas seulement les abonnés à @TF1.

 

Monétiser l'audience

"Grâce à notre partenariat avec Twitter, le tweet sera amplifié avec ses outils de viralisation, a expliqué Laurent-Eric Le Lay, le directeur général de la régie publicitaire. Il va apparaître dans le fil de beaucoup d'autres abonnés, donc être beaucoup plus visible et beaucoup plus cliqué."

Pour Twitter, qui vient de confier son développement en France à Olivier Gonzalez (ex-Hi Media), il s'agit là d'un nouveau pas dans l'univers de la télévision sur lequel il s'appuie de plus en plus pour se monétiser, comme le prouve le rachat de la start-up new yorkaise Trendrr, spécialisée dans l'analyse en temps réel des messages autour des programmes TV.

Envoyer par mail un article

TF1 Pub gazouille sur Twitter

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.