Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Etudes

Les marques de presse à l'ère des hyperconnectés

26/09/2013 - par Delphine Le Goff

L'étude d'audience One 2012-2013 montre que les lecteurs, de plus en plus équipés en tablettes et smartphones, multiplient les modes de lecture, mais restent fidèles au papier.

«L'ère du "multireading" se confirme.» Nicolas Cour, directeur général d'Audipresse, qui a publié, le 26 septembre, la vague 2012-2013 de l'étude d'audience de la presse One, est formel: en une seule année, le nombre de possesseurs de tablettes numériques a été quasiment multiplié par trois, passant de 3 471 000 sur la période 2011-2012 à 8 577 000 personnes. Par ailleurs, 40% des Français sont équipés d'un smartphone (20,7 millions d'individus), soit une progression de 26% en un an.

Désormais, un tiers des lectures numériques s'effectue sur mobiles et tablettes. «Il y a un an, ces supports représentaient un quart des lectures pour trois quarts sur le Web fixe... Quant au volume de lectures numériques, il a progressé, au global, de 14% par rapport au dernier cumul One», rappelle Nicolas Cour. Tous écrans confondus (site Internet, site mobile, application pour mobile ou tablette ou version PDF), 45% des Français, soit 23,1 millions, lisent au moins un titre de presse en version numérique au moins une fois par mois.

 

Agréger les contenus papier et PDF

Plus on est connecté, plus on aime le papier. Les hyperconnectés, ceux qui sont équipés à la fois d'un ordinateur, d'une tablette et d'un smartphone (6 062 000 individus), lisent en moyenne 7 titres de presse, contre 6,4 pour l'ensemble des Français. «C'est finalement assez logique, estime Nicolas Cour. Ce qui se joue là, c'est le rapport à l'écrit. Il existe une vraie complémentarité entre la lecture papier et la lecture numérique.» D'ailleurs, 54% des personnes qui lisent le titre dans sa version numérique sont fidèles à sa version papier.

A chaque moment, sa consommation presse: «On multiplie les occasions de contacts en fonction de ses disponibilités et de ses envies», résume Nicolas Cour. L'étude «Brand Global», qui mesure 91 titres contre 201 pour l'ensemble de l'étude One, permet de décomposer les habitudes de lecture entre print, digital, mobile et tablette (voir tableau). «En général, on remarque une émergence de l'audience provenant du Web, même si le poids de l'audience print reste majoritaire», note Nicolas Cour.

Pour coller au plus près de ces nouvelles habitudes de lecture, Audipresse intègrera les résultats PDF aux audiences print des titres lors de la vague à paraître en mars. «Les contenus papier et PDF sont identiques, il est logique de les agréger», estime Nicolas Cour. Par ailleurs, le projet One Global, qui permettra de rapprocher l'audience One des résultats Médiamétrie Net Ratings (MNR) et Internet mobile, devrait idéalement être finalisé au printemps 2014. «Ce nouveau service permettra de mesurer les performances des dispositifs et de faire du médiaplanning», annonce Nicolas Cour.

 

 

Encadré

 

7 hausses significatives en print

 

M Le magazine du Monde (+16,4%, 1 611 000 lecteurs), Intérêts privés (+14,4%, 444 000), Alternatives économiques (+10%, 813 000), Famille et Education (+9,2%, 1 051 000), Enfant Magazine (+8,3%, 1 456 000), Télé Magazine (+8,2%, 1 199 000) et Le Figaro Magazine (+7,3%, 1 932 000). On compte cependant 26 baisses significatives, parmi lesquelles Viva Déco (-12,3%, 409 000), La Vie (-10,8%, 555 000), Top Santé (-10,6% et 2778 000) et Point de vue (-10,5%, 799 000).

Envoyer par mail un article

Les marques de presse à l'ère des hyperconnectés

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.