Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Paris donne le coup d’envoi de son incubateur «1000 start-up»

24/09/2013 - par Capucine Cousin

Bertrand Delanoë, maire de Paris, Jean-Pierre Jouyet, directeur général de la Caisse des dépôts et Consignations (CDC), Xavier Niel, PDG du groupe Iliad, Jean-Michel Wilmotte, architecte, Jean-Louis Missika, adjoint chargé de l'innovation à la mairie de Paris, bientôt rejoint par Anne Hidalgo, première adjointe à l'urbanisme et l'architecture et candidate socialiste à la mairie de Paris. Il y avait du beau monde sur scène mardi 24 septembre, sous les ors de l'hôtel de ville, pour donner le coup d'envoi du projet d'incubateur géant de start-up, qui devrait voir le jour dans les locaux de la Halle Freyssinet, dans le XIIIe arrondissement de la capitale.

Nom de code: 1 000 start-up (http://1000startupsparis.fr/), du nombre de jeunes pousses qui devraient incuber dans ce vaste bâtiment de 30 000 m2. Le tout pour un budget global évalué à «150 millions d'euros», précise Xavier Niel.

L'immeuble, initialement racheté par la mairie de Paris à la SNCF pour 70 millions d'euros, a été revendu par cette dernière pour la même somme. Le fondateur d'Iliad (Free) finance ce projet à hauteur de 90%, le solde étant aux mains de la CDC.

«Il s'agit de mêler l'initiative privée et un instrument public, et d'avoir un endroit de Paris totalement régénéré à partir d'une ambition économique», a précisé Bertrand Delanoë.

Créer un écosystème favorable

D'après les premiers éléments dévoilés par le cabinet d'architectes de Jean-Michel Wilmotte, la future Halle Freyssinet comportera notamment 1 500 m2 réservés aux administrations publiques (CDC, la Banque publique d'investissements, etc.), un restaurant de 4 000 m2 ouvert 24h/24, une vaste bibliothèque, un espace de travail partagé sur trois niveaux incluant des Fab Labs, où des imprimantes 3D seront en accès public, un auditorium, une vingtaine de salles de réunions...

En 2017, la Halle Freyssinet sera donc une propriété privée mais «avec pour mission claire d'accueillir des entreprises en création et des administrations. L'idée est de créer l'écosystème qui aidera les jeunes à monter leurs projets», a détaillé Xavier Niel.

Une chose est sûre: alors que la mairie vient d'inaugurer d'autres gros incubateurs, cette amorce de «Tech City» parisienne arrive à point nommé dans la bataille des élections municipales de mars prochain.

Envoyer par mail un article

Paris donne le coup d’envoi de son incubateur «1000 start-up»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.