Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Libé supprime les visuels pour défendre la photo de presse

14/11/2013 - par Annaïck Lemoigne (avec AFP)

Libération paraît ce jeudi 14 novembre pour la première fois sans photos, remplacées par de grands cadres blancs, pour montrer l'importance de la photo dans l'information et dénoncer «la situation calamiteuse» des photographes de presse.
«C'est un Libération où la photo a été volontairement escamotée. Du blanc en hauteur ou en largeur, comme le négatif d'images invisibles», explique le journal à l'occasion de la 17e édition du salon Paris Photo, qui ouvre ses portes jusqu'au 17 novembre.
Libé s'inquiète en particulier des risques que prennent les photographes de guerre, «qui mettent leur vie en danger pour à peine la gagner». Une récente enquête de la Société civile des auteurs multimédias (Scam) soulignait qu'un photographe de guerre sur deux perçoit des revenus inférieurs ou égaux au Smic et n'est pas assuré.
Pour décrire ce «choc visuel», la journaliste Brigitte Ollier évoque «la série de cadres vides qui créent un espace de silence, assez inconfortable [...], comme si nous étions devenus un journal muet.» Sous ces cadres, les légendes et les signatures ont, en revanche, été conservées.

A la fin du journal, un «chemin de fer» en double page montre les vignettes des photos escamotées.

Envoyer par mail un article

Libé supprime les visuels pour défendre la photo de presse

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.