Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Talent à suivre

Henry Michel, sous le soleil du fun

31/01/2018 - par Delphine Le Goff

Avec les podcasts Riviera Détente, mais aussi Spoiler Arrière, cet hyperactif basé dans le Sud de la France a créé un label, Rivera Détente, qui fédère une importante communauté et est en pleine expansion. En revendiquant une approche 0 % snobisme.

[Cet article est issu du n°1934 de Stratégies, daté du 25 janvier 2018]

 

Aguardiente, citron vert, et Gérard de Villiers. Le 30 décembre dernier, Henry Michel plongeait ses auditeurs dans l’ambiance des faubourgs de Bogota et Medellín, avec une émission spéciale enregistrée dans le restaurant colombien Mi Ranchito Paisa, en présence de cinquante « Spoileros ». « Spoileros », entendez fans de Spoiler arrière, podcast où Henry Michel dissèque un sommet de la littérature, en l’espèce Ramenez-les vivants, opus 153 des aventures de Malko Linge, le très lourdingue héros de SAS, macho et raciste bon teint.
Les « Spoileros » sont le plus souvent également des « Rivieros » - autrement dit, des auditeurs de Riviera Détente, premier podcast lancé par Henry Michel. Au programme, « des conversations, de l'improvisation et de la bonne humeur sous le soleil et dans l'insouciance ». Le label Riviera Ferraille fédère quant à lui, hormis Rivera Détente et Spoiler Arrière, des émissions d’autres podcasteurs comme Réf Nécessaire, Le Bureau des Mystères, Nanarland mais aussi L’agenda du loisir français, nouvelle émission menée par Henry Michel en partenariat avec Slate.
Une hyperactivité impressionnante pour le quadragénaire, marié et père de deux enfants installé à Grasse, qui travaille par ailleurs dans le marketing (l’export de parfums et de cosmétiques). « Je n’ai jamais eu la vision romantique de l’écrivain qui doit galérer pour vivre de sa passion », explique Henry Michel, qui confie qu’« au départ, la discipline noble, c’était l’écriture ». Les débuts se font via des chroniques pour Slate et Libération mais aussi le blog Bienbienbien [aujourd’hui fermé], « avec une belle équipe formée de David Carzon [Binge Audio] et Chryde [La Blogothèque]. Nous étions très prescripteurs mais pas snobs ».

100 % sudiste

Pas prétentieux pour un sou, voilà bien la marque de fabrique d’Henry Michel. « Je suis 100 % sudiste. Le fil rouge de mon univers, c’est la volonté d’un ton très provincial, une réappropriation de l’esprit français, pour montrer que ce n'est pas un truc de beauf, le tout avec de l’ironie par rapport à ce qui est parisiano-parisien ». Inpiration ? Des émissions comme « 40 degrés à l’ombre de la 3 » ou encore « les radions FM locales, avec ce ton toujours enjoué ».
Dans l’univers foisonnant des podcasts, Henry Michel voit son label « comme un petit groupe local. On compare toujours les podcasts à la radio, alors que cela m’évoque plutôt le milieu de la musique : certains jouent dans leur garage, et par ailleurs, il existe des Universal du podcast. »
Parallèlement, Henry Michel, fou de cuisine, a co-écrit le livre Humains, avec le chef Guillaume Sanchez, récompensé du prix Antonin Careme qui marie gastronomie et littérature. Et à la mi-janvier, Riviera Ferraille dépassait les 300 000 écoutes sur 90 jours. Henry Michel va-t-il prendre la grosse tête ? On parie que non.

Envoyer par mail un article

Henry Michel, sous le soleil du fun

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.