Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Actionnariat

Après l'entrée d'Elliott chez TI, Vivendi prêt à soutenir «une autre stratégie»

15/03/2018 - par Sorlin Chanel avec AFP

Après l'irruption récente du fonds américain Elliott au capital de Telecom Italia, le géant des médias Vivendi s'est dit prêt mercredi à soutenir «une autre stratégie» pour faire monter le cours de bourse de l'opérateur italien, dont il est le principal actionnaire.

«Vivendi soutient Telecom Italia dans son plan stratégique créateur de valeur à moyen et long terme», a indiqué à l'AFP un porte-parole du groupe Vivendi. «Pour autant, comme tout actionnaire sensible à la valorisation de ses investissements, Vivendi serait aussi disposé si nécessaire à accompagner une autre stratégie susceptible de faire monter le cours de Bourse de Telecom Italia sur le court terme. Comme toujours, ce sera aux actionnaires de décider», a précisé ce porte-parole.

Le président du directoire de Vivendi, Arnaud de Puyfontaine, également président exécutif de Telecom Italia, envisage de suspendre ses fonctions exécutives au sein de TIM «pendant le temps de ce débat stratégique», a ajouté le porte-parole. Cette annonce intervient moins d'une semaine après l'annonce de l'entrée du fonds activiste américain Elliott au capital de Telecom Italia.

Un bras de fer qui se dessine

Le fonds, qui n'a indiqué ni le nombre d'actions TIM détenues, ni depuis quand il les possède, a dit réfléchir à faire entrer de nouveaux membres indépendants au conseil d'administration de l'opérateur afin d'améliorer sa gestion, et contrer ainsi Vivendi, principal actionnaire avec près de 24% du capital.

«Selon Elliott, la gouvernance, l'évaluation, la direction stratégique et les relations de Telecom Italia avec les autorités italiennes seraient améliorées en remplaçant certains membres du conseil d'administration par de nouveaux directeurs complètement indépendants et hautement qualifiés», avait alors précisé un porte-parole du fonds. Elliott, qui est parfois qualifié de fonds «vautour», a souvent investi dans des entreprises en difficulté ou dont le titre est sous-évalué, en engageant souvent un bras de fer avec leur direction. Le cours de Telecom Italia à la clôture mercredi s'affichait à 0,78 euro, en baisse de 2,20%.

Envoyer par mail un article

Après l'entrée d'Elliott chez TI, Vivendi prêt à soutenir «une autre stratégie»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.