Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'actu vue par...

Franck Ferrand : « Tout ne peut pas faire l’objet d'une marchandisation »

21/09/2018 - par Sorlin CHANEL

Franck Ferrand, écrivain et journaliste, chroniqueur sur Radio Classique depuis la rentrée, revient sur les actualités de ces dernières semaines.

1)La ruée des médias et même des marques sur les podcasts ainsi que l’engouement des Français pour ce format (4 millions de personnes écoutent des podcasts radio chaque mois selon Médiamétrie).
Cet engouement est lié à la nouvelle typologie d’offres issue des nouvelles technologies. Tout comme il est possible de faire de la télévision et de la radio à la carte, les podcasts permettent de délivrer une offre à la fois diversifiée et personnalisée. C’est en quelque sorte une version affinitaire de la radio qui, dans une société modulaire comme la nôtre, a su logiquement trouver ses publics. Un autre élément qui explique ce succès est la nature même du format, moins accaparant que ne l’est la vidéo puisqu’il n’empêche pas d’avoir une autre activité en parallèle. À cette notion de liberté vient s’ajouter une dernière réalité, à savoir que l’audio est en train de se substituer progressivement à la lecture.

2)La reconnaissance par Emmanuel Macron de la responsabilité de l’État dans la disparition du militant indépendantiste algérien Maurice Audin.
Toute la question repose sur le rapport entre histoire et mémoire. Aujourd’hui, on a tendance à confondre compréhension et mise en perspective, autrement dit l’approche historique, avec la résonance morale, qui relève du champ mémoriel. Ce qui est intéressant, c’est de voir à quel point nous sommes dans un retour permanent sur ce qui a été commis par le passé, avec la volonté d’assumer des responsabilités. On peut comprendre l’utilité d’une telle démarche pour les victimes et leurs familles ainsi que pour les politiques, pour qui c’est un moyen d’utilité publique permettant de liquider de vieux tabous. Mais du point de vue de l’historien, il s’agit d’une goutte d’eau dans l’océan. Même si ces réalités apparaissent de plus en plus lointaines dans une société occidentale plus pacifiée que jamais, il ne faut pas perdre de vue que l’histoire d’un pays se fait dans le sang et la violence. Ce truisme constitue la matière même de l’État.

3)L’Élysée qui lance ses produits dérivés dont les ressources seront « intégralement consacrées à la rénovation des locaux ».
Je ne suis pas persuadé que tout puisse faire l’objet d’une banalisation et a fortiori d’une marchandisation. L’Élysée, siège du pouvoir par excellence, fait partie des choses qui méritent de rester en-dehors de ce modèle dominant, auquel d’ailleurs plus guère de domaine n'échappe. D’autre part, il faut espérer que l’État n’a pas besoin de ces ressources pour financer la restauration des bâtiments, ou alors autant mettre directement la clé sous la porte !

 

4) La diffusion de la presse en numérique qui s’accélère dans l’Hexagone pour atteindre la barre des dix millions d’exemplaires par jour.

Il faut vraiment distinguer support et contenu au niveau de la presse. Ce n’est pas parce que le support change, dans le sillage de la dématérialisation croissante de notre époque, que la presse est en danger. On déplore la chute de la presse papier alors que c’est la baisse du pluralisme de l’information qui devrait importer.


5)La directive sur le droit d'auteur adoptée par les eurodéputés, censée permettre à la presse de négocier une meilleure répartition des revenus avec les plateformes majeures comme Google ou Facebook.
Ce droit, dont la reconnaissance impulsée par Beaumarchais a infiniment évolué depuis un peu plus de deux siècles, a eu tendance à se simplifier en défaveur des auteurs. C’est un sujet d’une importance capitale. On ne peut pas continuer avec cette paupérisation, raison pour laquelle il faut trouver un modèle viable dans ce monde numérique. Il en va de l’indépendance et de la pluralité des idées, qui représentent le défi majeur de notre temps. Pour autant, il ne faut pas que cette évolution soit trop technocratique ou confidentielle. À ce titre, il est inouï de constater qu’il est plus facile d’appréhender les intentions d’un texte du 16ème siècle que de nombre de décisions actuelles.

6)Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon, qui crée un fonds de deux milliards de dollars en faveur de l’éducation.
« Timeo Danaos et dona ferentes » (« Je crains les Grecs, même lorsqu’ils font des cadeaux »). À l’instar du cheval de Troie, la générosité affichée peut cacher des volontés de puissance. Même s’il y a sans doute une part de philanthropie dans cette démarche, c’est aussi un moyen pour Amazon de mettre un pied dans un domaine où il n’est pas encore présent. Or l’éducation est un domaine extrêmement important puisqu’il constitue le ferment des générations futures.

7)Les Journées européennes du patrimoine qui, après le record de 2017, ont à nouveau attiré plus de 12 millions de visiteurs en 2018.
Je trouve dommage qu’on s’intéresse au patrimoine pendant deux jours en l’abandonnant les 363 autres jours de l’année. Et je ne voudrais pas que les Journées européennes du patrimoine soient une vaste opération de communication visant à masquer les difficultés sans cesse grandissantes du patrimoine français. Sans nier les volontés individuelles qui permettent parfois d’y résister, les moyens alloués sont insuffisants et les principes de préservation rognés au fur et à mesure.

Envoyer par mail un article

Franck Ferrand : « Tout ne peut pas faire l’objet d'une marchandisation »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies