Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Presse magazine

Stéphane Bodier (ACPM) : «Un moment de stabilité dans la baisse»

15/01/2019 - par Entretien : Vincent-Xavier Morvan

Malgré le boom de leurs ventes numériques, les titres de presse magazine voient encore leur diffusion globale reculer fortement. Explications avec Stéphane Bodier, vice-président de l’Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM).

Comment évolue la diffusion de la presse en général ?

On arrive à un moment de stabilité dans la baisse, c’est-à-dire que les niveaux de baisse ne s’accélèrent plus, avec un phénomène important concernant la presse quotidienne nationale [PQN], dont on peut imaginer que l’an prochain la diffusion ne soit plus à la baisse, mais stable. La PQN connaît d’énormes croissances des abonnements numériques sur les grands titres – L’Équipe, Le Monde, Le Figaro ou Les Echos –, qui sont maintenant sur des trends positifs pour leur diffusion globale.

 

La presse magazine suit-elle le mouvement ?

Au total, elle est en recul de 4,7 % en 2017-2018. Les ventes numériques individuelles [VNI] sont en train de se développer, avec une croissance de 38 %, mais elles ne sont pas encore au niveau de celles de la PQN. La presse magazine va y arriver, mais ça va prendre encore deux ou trois ans. Toutes les familles, même la presse hebdomadaire régionale où les VNI augmentent de 31 %, essayent, avec plus ou moins de rapidité et d’agilité, de convertir leurs ventes papier en ventes digitales.

 

Quel bilan faites-vous de votre programme Demain la presse ?

C’est un mouvement assez exceptionnel ; il n’y a pas d’autre média que la presse qui ait décidé de s’exprimer de manière collective vis-à-vis des annonceurs et des agences. On est arrivé à mettre tout le monde d’accord pour avoir une attitude positive, pédagogique et bienveillante vis-à-vis du monde de la publicité, pour lui faire redécouvrir les marques de presse et toutes les transformations qu’elles ont entreprises. À travers l'action de formation Good morning la presse, qui raconte l’histoire de la presse ou le travail d’une rédaction grâce à des petits films de deux à trois minutes, accessibles sur smartphone, nous avons un peu plus de 450 apprenants d’agences médias et de régies. Nous avons décidé de proposer cette formation aux écoles de communication et de marketing : une quinzaine ont déjà signé. Nous avons aussi mené des événements d’une journée avec des conférences, des stands ou des ateliers pour que les collaborateurs des agences médias et leurs clients échangent avec des éditeurs, des journalistes… Là aussi, il s’agit de faire redécouvrir la presse, de montrer ses nouveautés, ses innovations… Nous l’avons fait chez Dentsu et GroupM, et comptons bien le reproduire ailleurs.

 

Comment valorisez-vous la presse ?

Au travers d’un livre, La Preuve, rassemblant l’ensemble des études qui mettent en valeur la presse dans le monde entier. Nous avons aussi développé avec l’AACC une newsletter, Pulpe, qui compte 2000 abonnés en agences et présente les plus belles campagnes internationales, les dernières nouveautés… Il s’agit de montrer aux créatifs que l’on peut toujours être innovant autour des marques de presse, sur papier ou en digital.

Envoyer par mail un article

Stéphane Bodier (ACPM) : «Un moment de stabilité dans la baisse»

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.