Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Réseaux sociaux

Quand l'Union européenne félicite Facebook

09/04/2019 - par CDQ, avec AFP

La Commission européenne salue les changements opérés par Facebook dans ses conditions d'utilisation, qui explicitent désormais la façon dont le géant américain utilise les données personnelles afin de générer des revenus.

En pointe dans la protection des données personnelles, l'Union européenne, renforcée dans son attitude par le scandale Cambridge Analytica, fait pression depuis plusieurs mois sur certains médias sociaux afin d'aligner leurs conditions de service sur ses exigences en matière de confidentialité et de respect des droits des utilisateurs.

L'exécutif européen se félicite de voir que les nouvelles conditions d'utilisation de Facebook «expliquent désormais clairement comment la société utilise les données de ses utilisateurs pour développer des activités de profilage et cibler la publicité pour financer la société».

«Une entreprise qui souhaite rétablir la confiance chez ses consommateurs ne peut se cacher derrière un jargon juridique et compliqué pour expliquer comment elle fait des milliards à partir des données de ses utilisateurs», a observé la commissaire européenne chargée de la protection des consommateurs, Vera Jourova.

Gratuit... mais des contreparties

Il y a plus d'un an, en février 2018, la Commission et des autorités nationales de protection des consommateurs avaient sommé Facebook d'informer de façon claire sur la façon dont il se finançait et quels revenus provenaient de l'exploitation des données personnelles des utilisateurs.

Les nouvelles «Conditions d'utilisation» de Facebook vont ainsi spécifier le «modèle commercial» de Facebook, à savoir que le réseau social est gratuit «en contrepartie de l'accord des utilisateurs pour partager leurs données et pour être exposés à des publicités commerciales», explique la Commission.

Les amendements apportés par Facebook concernent aussi la responsabilité du réseau social en cas de «négligence, par exemple dans le cas où des données ont été mal gérées par de tierces parties», ou encore des clarifications sur les cas justifiant la conservation temporaire de contenus supprimés.

Envoyer par mail un article

Quand l'Union européenne félicite Facebook

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.