Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Influence

Bilal Hassani, personnalité LGBTI de l'année

12/07/2019 - par Cécilia Di Quinzio, avec Ambrine Ziani

Figure rafraîchissante de cette première partie de l’année 2019, Bilal Hassani incarne, parfois malgré lui, les problématiques de genre et d’identité qui agitent le débat français. S’il déchaîne les passions et souvent la haine, son rayonnement fait en tout cas avancer la cause des LGBTQI+ et de tous ceux qui refusent les codes oppressants de la société.

« Je suis pas dans les codes, ça dérange beaucoup », chante Bilal Hassani. Des paroles extraites de son titre Roi, qu’il a interprété lors du concours musical de l’Eurovision 2019 pour lequel il a représenté la France. Le garçon de 19 ans incarne parfaitement la jeunesse actuelle, fatiguée des normes d'apparence, de la distinction féminin-masculin, des carcans sociaux. Il se maquille, porte des perruques, des fringues androgynes… Et alors ? « Je n’ai pas une définition précise pour dire comment je m’identifie. Et je pense que c’est ça être “queer”. Ne pas se caler dans des cases », explique-t-il sans se départir de son sourire radieux. Du reste, il n’utilise jamais le terme de « queer », « parce que justement je n’arrive pas spécialement à me caser quelque part ». S’il interroge clairement les normes de genre dans ses chansons, sur les réseaux sociaux et dans les médias, le jeune homme ne prétend pas être porte-étendard d’une cause. Pourtant, la cérémonie des Out d'or 2019 l’a bien sûr élu personnalité LGBTI de l'année. « Je ne sais pas si moi seul, j’ai bouleversé les identités de genre. J’aimerais bien croire que j’ai changé le monde, juste en étant moi-même, s’amuse-t-il. En tout cas, ce que je remarque c’est que des gens, des jeunes et des moins jeunes, trouvent leur liberté en me regardant et en m’écoutant. Et ça, c’est quelque chose d'extrêmement gratifiant et j’en suis très reconnaissant. »

Influenceur de valeurs

Le grand public a découvert Bilal Hassani en 2015, lors de sa participation à l’émission The Voice Kids, au cours de laquelle il interprète Rise Like a Phoenix de Conchita Wurst, gagnante de l’Eurovision 2014. Mais c’est surtout sur YouTube qu’il se constitue sa « communauté », qui compte aujourd'hui plus d’1 million de fans. Il y distille à la fois des reprises bien senties, parmi lesquelles Djadja d’Aya Nakamura et Made for now de Janet Jackson, des vlogs et des storytimes. En tant qu’influenceur (plus de 600 000 abonnés sur Instagram), il semble ne choisir de collaborer qu’avec des marques qui portent un message et des valeurs qui lui sont chers. À l’instar de la vidéo « Comment faire de sa différence une force », en partenariat avec Disney pour la promotion du dessin animé Dumbo. Ou de la campagne « I speak my truth in #MyCalvins » à l’occasion de la Gay Pride avec la marque de luxe Calvin Klein. Son premier disque, Kingdom, a vu le jour au mois d’avril, dans la foulée de sa participation au tremplin Destination Eurovision, qu’il a remporté. Porté par un emballement aussi bien médiatique que populaire, l’album se classe 24e du top albums fusionné dès la première semaine. Il entre 16e du classement des ventes (physiques et digitales) avec environ 2 600 ventes, en seulement deux jours, selon Pure Charts.

Bilal fascine, les ados en raffolent... mais il subit aussi le cyber-harcèlement… Le chanteur, d'origine marocaine, essuie chaque jour des insultes et des menaces à la fois racistes et homophobes. Il s’engage d'ailleurs publiquement pour lutter contre ce fléau, en rencontrant Marlène Schiappa par exemple, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, mais aussi de la lutte contre les discriminations. Il a également porté plainte contre X pour « injures, provocation à la haine et à la violence et menaces homophobes » fin janvier, soutenu par les associations Stop Homophobie et Urgence Homophobie. « Cela a été très compliqué pour moi pendant un moment, mais j’ai la chance d’avoir un soutien familial, amical et professionnel… Ce n’est pas tous les jours facile, mais on essaye d’avancer avec, parce que si j’abandonne, ce serait laisser gagner la haine. »

Parcours.1999: Naissance à Paris.2015: Participation à The Voice Kids saison 2. 2016: Ouverture de sa chaîne Youtube.2017: Annonce de son homosexualité sur les réseaux sociaux.2018: Reprise du titre Djadja d’Aya Nakamura, qui rencontre un grand succès (près de 7 millions de vues).Janvier 2019: Victoire à Destination Eurovision.Avril 2019: Sortie de l'album Kingdom.Mai 2019: Participation à l'Eurovision. Il se classe seizième.Juin 2019: Il est élu personnalité LGBTI de l'année lors de la cérémonie des Out d'or.

Envoyer par mail un article

Bilal Hassani, personnalité LGBTI de l'année

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W