Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Presse

L’Humanité se sépare d’un quart de ses effectifs

08/07/2019 - par SC avec AFP

Le quotidien L'Humanité, placé en redressement judiciaire, prévoit de supprimer une quarantaine de postes soit plus d’un quart de ses effectifs.

Le quotidien L'Humanité, placé en redressement judiciaire début février, prévoit de supprimer 41 postes, soit plus du quart de ses effectifs, pour réduire sa masse salariale, via un plan de sauvegarde de l'emploi accepté à l'unanimité par les organisations syndicales, a annoncé dimanche le Syndicat national des journalistes (SNJ).

«Après un mois et demi de négociations entre la direction, les administrateurs judiciaires et leurs représentants syndicaux, les salariés de L'Humanité s'apprêtent à payer le prix fort pour participer à l'effort collectif et assurer l'avenir du journal fondé il y a 115 ans par Jean Jaurès: dans les prochaines semaines, 41 postes (sur un total de 157, hors pigistes) vont être supprimés, dont ceux de 28 journalistes et de 13 cadres ou employés», a précisé la section SNJ du quotidien dans un communiqué.

Souscription publique

«En signant, aux côtés des autres organisations syndicales, l'accord social unanime sur le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), la section syndicale SNJ de L'Humanité a pris ses responsabilités, en veillant à limiter le plus possible la casse pour les salariés», ajoute le syndicat. Selon le SNJ, ce PSE va permettre de réduire de 2,3 millions d'euros par an la masse salariale du journal, en complément de la souscription publique lancée pour aider à renflouer L'Humanité, grâce à laquelle «2,4 millions d'euros ont été recueillis depuis le début de l'année».

Cependant, cet accord unanime «n'a rien d'un chèque en blanc pour la suite», ajoute le SNJ, qui réclame notamment à la direction «un changement radical» en associant les personnels aux prises de décisions, demande aux administrateurs judiciaires de «tenir leurs promesses» en renégociant les dettes de l'entreprise avec ses créanciers et appelle l'Etat à «assurer la survie de titres indépendants des puissances financières». Fondé en 1904 par Jean Jaurès, L'Humanité a régulièrement fait face ces dernières années à des difficultés financières qui l'ont obligé à lancer plusieurs appels aux dons.

Envoyer par mail un article

L’Humanité se sépare d’un quart de ses effectifs

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.