Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

Il est beau, mon reportage

14/01/2000

Toutes les chaînes de TV ont tendance à multiplier les émissions de reportages. Selon les études, les Français en réclament.

Les genres télévisuels sont comme les modes vestimentaires. Dans les années 80, le reality show faisait recette. En ce début d'an 2000, le reportage a le vent en poupe.«Parlons de docu-reportages,estime Christine Lentz, directrice des magazines et des documentaires de France2.Pour les téléspectateurs, les deux genres sont proches.»À croire que la TV découvre un genre nouveau. France2 a ainsi fêté en grande pompe, le 13janvier, les dix ans d'Envoyé spécial,saluant une décennie de reportages de qualité chaque semaine en prime time. TF1, à l'occasion de son palmarès 1999 des plus fortes audiences, notait que«les magazines de reportages[commeReportages]et d'infotainment[commeCombien ça coûte]s'imposent», avec treize des cent meilleures audiences de l'année, contre sept en 1998. M6 multiplie les concepts autour deCapitalet deZone interditeen les thématisant. Même Canal+ a récemment lancé un magazine,estampillé «d'investigation», nommé90Minutes.

Des émissions rentables

Pourquoi un tel déferlement d'images ?«Des émissions commeEnvoyé spécial, Zone interditeouReportagesont sans doute répondu à une réelle attente au moment où l'information était un peu mise à mal»,analyse Sophie Benoit, responsable des études de France2. Selon le dernier baromètre Ipsos/Stratégiessur l'image de la TV, réalisé en septembre dernier, le docu-reportage était devenu la première motivation d'abonnement des Français à la TV par câble ou satellite. Sur M6,CapitaletZone interditeréalisent respectivement, face aux films de TF1 et France2 du dimanche soir, 17% et 13% de parts d'audience. Sur France2,Envoyé spécial,face auxJulie Lescautet autresNavarrode TF1, dépassait les 20% entre septembre et décembre 1999, en progression d'environ 1,5point par rapport à 1998. Pourtant, Paul Nahon et Bernard Benyamin restent circonspects.«La seule vraie tendance lourde concerne l'infotainment»,estiment-ils. Pour eux,«les émissions de reportages génèrent de l'image à bon prix, avec une audience relative».De fait, selon les estimations, les écrans autour d'Envoyé spécialgénéraient au 1er semestre 1999 entre 2 et 2,5MF alors que l'émission revient à 1,3MF à la chaîne... Voilà bien un genre de ratio qui ne manque pas de faire réfléchir les chaînes.

Envoyer par mail un article

Il est beau, mon reportage

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies